jeudi 14 juin 2018

Inondations : Yannick Favennec demande au ministre de l’Intérieur un classement rapide en «catastrophe naturelle»

A la suite des inondations catastrophiques qui ont touché des communes de sa circonscription (Le Genest-Saint-Isle, Loiron, Ernée …), le député UDI de la Mayenne vient d’écrire au ministre de l’Intérieur pour «lui demander de classer très rapidement les communes concernées en état de catastrophe naturelle».

«Les orages qui ont touché violemment le département de la Mayenne dans la soirée du 9 juin dernier ont provoqué d’énormes dégâts dans plusieurs communes. Entre coulée de boue et montée des eaux, de nombreuses infrastructures publiques ont été détériorées ; des particuliers ont perdu leurs biens et des artisans et commerçants ont vu disparaître leur outil de travail en quelques minutes.

Face à la détresse de la population, qui a fait preuve d’une très grande solidarité et de beaucoup de sang froid, et afin d’accompagner efficacement la mobilisation et l’action des élus locaux sur place», le député a demandé au ministre que «la procédure administrative soit simplifiée et accélérée afin que l’indemnisation des personnes concernée ait lieu dans les plus brefs délais».

mercredi 13 juin 2018

Yannick Favennec aux côtés des sinistrés du Genest-Saint-Isle.

A la suite des terribles orages qui se sont abattus sur la Mayenne le week-end dernier, Yannick Favennec s’est rendu sur les lieux les plus touchés par les pluies diluviennes qui sont tombées, en particulier sur les communes de Loiron et du Genest-Saint-Isle.
Il a rencontré les habitants, les élus et les services de secours mobilisés. «Tous ont fait un incroyable travail de nettoyage et de déblaiement dès samedi soir et toute la journée du dimanche. Une solidarité spectaculaire s’est naturellement mise en place entre tous les habitants dans un calme et un sang-froid qui forcent l’admiration» a indiqué le parlementaire qui est resté près de trois heures sur place.

«Très impressionné par ce spectacle de désolation», le député s’est efforcé d’apporter les paroles de réconfort et de soutien aux riverains, aux élus municipaux et aux commerçants, dont certains ont tout perdu à la suite de cette terrible tempête et des inondations qui en ont résulté.

Durant ce même week-end, Yannick Favennec s’est aussi rendu au lycée Don Bosco de Mayenne, afin d’y présenter le rôle du député devant les élèves de 1ère L, à l’assemblée générale de l’ADMR de Fougerolles-du-Plessis qui se tenait à Landivy, au siège du Secours Catholique de Laval pour une réunion avec des migrants, à la conférence du père Pédro à Pontmain et à la fête de la Musique à Montreuil-Poulay

 
Montreuil-Poulay : Fête de la Musique
Enfin le député de la 3ème circonscription a visité l’entreprise Quinton, située à Ernée, à l’occasion de ses journées portes ouvertes, inauguré le salon du modélisme organisé à Fougerolles-du-Plessis, participé à la soirée du 50ème anniversaire du club de football de Désertines, et fait également un saut à la fête communale de la Saint-Médard, à Saint-Mars-sur-Colmont

Fougerolles-du-Plessis : Salon du modélisme
Désertines : 50ème anniversaire du club de football

mardi 12 juin 2018

Maintien à domicile : Pour Yannick Favennec les aides à domicile sont au bord du burn out !


Yannick Favennec est intervenu mardi matin à l’Assemblée nationale dans le cadre des questions orales, pour interroger la ministre de la Santé sur «la situation catastrophique des aides à domicile».

«L’aide à domicile est un service de proximité indispensable, notamment en milieu rural, qui permet, non seulement le maintien à domicile de nos aînés et des personnes handicapées, mais également de rompre l’isolement et de créer du lien social» a notamment indiqué le député UDI.

«Mais aujourd’hui les services d’aide à domicile doivent faire face à une situation sans précédent qui se traduit par de grandes difficultés à recruter du personnel et à le fidéliser. Il s’agit d’un métier difficile avec des interventions morcelées, des temps partiels, une rémunération insuffisante, et une indemnisation kilométrique qui ne tient pas compte de la hausse du prix des carburants … ».

«Ces femmes et ces hommes sont découragés, démotivés, au bord de l’épuisement, alors qu’ils font ce métier par passion et souvent par vocation comme je peux le mesurer dans mon département de la Mayenne avec, par exemple, l’ADMR qui compte 50 associations, 3868 adhérents, 1000 salariés, 690 bénévoles pour 10 643 bénéficiaires et 952 000 heures de prestations» a insisté Yannick Favennec qui a demandé au gouvernement «des réponses concrètes et rapides, notamment sur le plan financier»

Mardi 12 juin
1ère séance - Questions orales sans débat
Visionnez la  vidéo d'intervention de Yannick Favennec



jeudi 7 juin 2018

Nuisances sonores LGV : Yannick Favennec alerte ses collègues membres de la CMP

Yannick Favennec, député UDI de la Mayenne vient d’alerter ses collègues députés et sénateurs qui siègent à la commission mixte paritaire chargé d’examiner le texte sur la réforme ferroviaire qui sera voté définitivement mercredi 13 juin, sur la nécessité de conserver dans le texte l’amendement du Sénat visant « à changer le mode de mesure des nuisances sonores de la ligne à grande vitesse ».


Pour Yannick Favennec «la réglementation en vigueur en matière de bruit pour la protection des riverains vis à vis des nuisances sonores par la LGV ne retient qu’un seul et unique indicateur : le calcul de moyenne de bruit dit «indicateur LAeq» sur deux périodes (la nuit entre 22h et 6h et en journée entre 6h et 22 h).

Or, à l’heure de l’ouverture à la concurrence qui va mécaniquement faire augmenter le nombre de trains sur les lignes françaises, et face au nombre croissant d’associations et collectifs de riverains exaspérés comme c’est le cas en Mayenne, cet amendement a pour objectif de réviser la réglementation en vigueur.  Il prévoit notamment d’intégrer la notion d’émergence de bruits pour différencier les situations, d’élaborer des indicateurs pertinents et représentatifs du vécu des personnes et des situations réelles et d’en tirer les conséquences au niveau de la conception et de la réalisation des infrastructures.

Cet amendement prévoit que le gouvernement devra remettre un rapport sur le sujet afin notamment d’en analyser le coût financier dans les 5 mois après la promulgation de la loi sur la réforme ferroviaire.

Il y a en effet urgence à ce que soit enfin prise en compte la notion d’émergence de bruit, c’est à dire la différence entre le niveau de bruit ambiant habituel et le niveau de bruit au passage du TGV. Ces pics sonores sont en effet impossibles à détecter en utilisant les indicateurs actuels» conclut le député.

mardi 5 juin 2018

Cyclisme, football et concours de pêche à l’agenda du week-end de Yannick Favennec.

C’est par l’étape à Gorron de la course cycliste «Les Boucles de la Mayenne» que Yannick Favennec a entamé sa fin de semaine sur le terrain, dans sa circonscription. 

Saint-Aignan-de-Couptrain : Yannick Favennec aux côtés du vainqueur des Boucles de la Mayenne, Mathieu Van Der Poel

Après avoir salué les organisateurs, ainsi qu’une partie des bénévoles de la célèbre épreuve professionnelle mayennaise, et assisté le lendemain au départ de l’étape Saint-Aignan-de-Couptrain/Pré-en-Pail, le député s’est rendu à Oisseau, à l’occasion de l’assemblée générale de l’ADMR de la Colmont.

Yannick Favennec en a profité pour aborder le problème des assistantes à domicile, en particulier des difficultés de recrutement, dossier qu’il abordera lors d’une question orale qu’il posera dans l’hémicycle, le mardi 12 juin prochain, à la ministre de la Santé.

Le parlementaire s’est aussi rendu à Loiron-Ruillé dans le cadre de la fête communale au cours de laquelle il a remis des prix aux participants du concours de pêche, à la fête de la musique de Launay-Villiers, au concours de pêche de Saint-Georges-Buttavent, au tournoi de football de Grazay et au 50ème anniversaire du club de football de Le Pas
Le Pas : Yannick Favennec au 50ième anniversaire du club de football Le Pas Sports.

Saint-Georges-Buttavent : Yannick Favennec avec les organisateurs du concours de pêche
Loiron-Ruillé : Yannick Favennec à la fête communale et à la remise des prix du concours de pêche.

Launay-Villiers : Yannick Favennec aux côtés du maire Luc MAES et des élus du canton à la fête de la musique. 



lundi 4 juin 2018

Un forum débat passionnant sur les enjeux du numérique à Ernée.


Après un premier forum-débat sur la ruralité qui a eu lieu en avril dernier à Carelles, le député Yannick Favennec avait choisi le thème du numérique : "Les territoires ruraux face aux enjeux du numérique dans notre vie quotidienne", pour débattre, jeudi 31 mai, à Ernée.

Devant près de 120 personnes, quatre angles ont tout d'abord été abordés par des intervenants spécialisés dans le numérique et la téléphonie mobile, avant un échange avec la salle.

Ernée : Forum débat sur le numérique
La fédération française des télécoms a ainsi pu présenter "l'accord inédit", intervenu en janvier dernier, entre l’État et les opérateurs afin de couvrir l'intégralité des zones blanches en 4G d'ici 2022.  De nouvelles communes mayennaises devraient d'ailleurs être prochainement annoncées en zones blanches et bénéficier de cet accord.  Les opérateurs se sont engagés à couvrir prioritairement ces zones et à financer l'intégrité de la procédure, de l'installation de l'antenne de téléphonie mobile à son allumage.

Eloïse Kambrun Favennec (juriste en télécommunications), Philippe Gosselin, député de la Manche et membre de la Cnil (Commission nationale informatique et libertés), ainsi que Eric Filiol, directeur d'un laboratoire de recherche (virologie et cryptologie) à l'Esiea de Laval, ont abordé les avantages du numérique, en matière de développement et d'attractivité, et les risques, notamment ceux liés à la fracture des usages et à la protection des données personnelles
 

Si, comme Yannick Favennec a pu le dire au début de son propos, les territoires ruraux peuvent surmonter leurs handicaps au travers du numérique et devenir plus attractifs, il n'en reste pas moins que tous ont mis en garde contre le risque de déshumanisation des relations et de mise à l'écart des personnes qui ne savent pas ou ne peuvent pas utiliser internet.

"Il est plus que jamais essentiel d'accompagner le développement du numérique, au travers de la pédagogie, dès le plus jeune âge", a souligné Philippe Gosselin. 

Pour Eric Filiol, l'initiation aux usages du numérique doit d'ailleurs s'adresser à tous car "cette fracture n'est ni une question d'âge ni une question de milieu social". Il a également dénoncé la dématérialisation excessive de certains services qui ne permettent plus d'être en contact "avec un seul être humain" et qui "nous rendent de plus en plus dépendants des technologies".

Alors que, le gouvernement a comme objectif : "100% des démarches administratives en ligne d'ici 2022, et plus globalement d'appuyer fortement la révolution numérique qui est en cours", a rappelé Yannick Favennec, "il faut veiller à ne pas faire de la technologie une source de discrimination et de fragilisation tant des personnes que de l'ensemble de la société"

La protection des données personnelles a également été un sujet d'inquiétude de la part des personnes présentes dans l'assistance. Aussi, Éloïse Kambrun Favennec a présenté rapidement le nouveau règlement européen sur la protection des données qui "vise à responsabiliser les entreprises et collectivités territoriales qui collectent et traitent nos données, et à renforcer les droits des citoyens pour faire face aux éventuels abus et atteintes à la vie privée".