vendredi 20 avril 2018

150 personnes au forum débat sur la ruralité organisé par Yannick Favennec

Après avoir visité la maison pluridisciplinaire de santé de La Baconnière, puis l’entreprise Desvoys basée à Landivy, Yannick Favennec qui avait invité dans sa circonscription son collègue député d’Eure-et-Loir, Philippe Vigier, c’est par la commune de Carelles que les deux députés ont achevé leur journée du 19 avril.

La Baconnière : Visite de la maison pluridisciplinaire

Landivy : Visite de l'entreprise Desvoys


Accueillis par le maire Jean Renard, c’est en présence de 150 personnes que s’est déroulé le forum débat sur le thème «La ruralité est-elle une variable d’ajustement des politiques publiques nationales ?»

Dans une ambiance très chaleureuse et conviviale, l’ensemble des défis que doit relever le monde rural a été abordé, tant dans les interventions des deux parlementaires que dans les questions posées par l’assistance.
 
Carelles : Forum débat
L’école, l’accès au soin, la fracture numérique, la formation professionnelle, l’emploi … sont quelques-uns des thèmes qui ont permis un débat à la fois serein et constructif.

Yannick Favennec et Philippe Vigier ont insisté sur la vitalité du monde rural et sur la nécessité de travailler ensemble pour trouver des solutions attractives et innovantes permettant à la ruralité d’entrer de plain-pied dans le 21ème siècle.

Yannick Favennec aux côtés de Philippe Vigier, Bruno Lestas et Jean Renard.

jeudi 19 avril 2018

«La ruralité est-elle la variable d’ajustement des politiques publiques nationales ?» : Le forum débat organisé par Yannick Favennec ce jeudi soir à Carelles très relayé par la presse locale.



OUEST-FRANCE, 
l’AVENIR AGRICOLE, 
LE GLOBE JOURNAL et LE COURRIER DE LA MAYENNE
ont très largement relayé l’annonce de l’organisation du
  
FORUM DÉBAT  
initié par Yannick Favennec 
Jeudi 19 avril à Carelles

Ouest-France : Samedi 14 avril 2018
 
L'Avenir Agricole - Vendredi 13 avril 2018


Retrouvez l'intégralité de l'entretien 
 en cliquant sur le lien suivant :


Courrier de la Mayenne - Jeudi 19 avril 2018

mercredi 18 avril 2018

Yannick Favennec vote la réforme ferroviaire.

Le député UDI de la Mayenne, Yannick Favennec a voté la réforme «pour un nouveau pacte ferroviaire» discutée ces derniers jours à l’Assemblée nationale, en pleine période de grève.


«A peine 55% de nos concitoyens se disent satisfaits de la SNCF. C’est  pourquoi, elle est aujourd’hui à un tournant de son histoire et cette réforme est  nécessaire et urgente. Si elle ne se modernise pas et si elle ne revoit pas son rôle pour devenir un acteur des mobilités, cette entreprise risque de disparaître. Mais, nous devons faire en sorte que la libéralisation se passe dans les meilleures conditions possible : équitable pour les employés, bénéfique pour les clients et équilibrée pour les territoires » indique le député.

«Alors que certains s’agitent en évoquant une privatisation ou une remise en cause de leur statut,  nous avons inscrit dans la loi le caractère 100% public du groupe SNCF, nous avons validé la portabilité des garanties dont bénéficient aujourd’hui les cheminots,  ainsi qu’une convention collective protectrice pour les futurs employés » rappelle Yannick Favennec.

«Cependant, j’aurais aimé une reprise immédiate de la dette colossale de la SNCF afin de redonner de l’oxygène à l’entreprise, cependant les propos tenus dimanche dernier à la télévision par le président de la République vont dans le bon sens et constituent, enfin, un engagement sur ce sujet fondamenta conclut le député.

lundi 16 avril 2018

Yannick Favennec : un député de terrain

Comme tous les week-ends, Yannick Favennec a arpenté sa circonscription de long en large. C’est ainsi qu’il a participé à la très belle manifestation patriotique «une seconde vie pour un drapeau », au collège Misedon de Port-Brillet, avant de rejoindre la commune d’Ernée pour assister à la réunion  de compte rendu de mi-mandat du Conseil départemental.

Le député de la 3ème circonscription de la Mayenne a également participé à une réunion de travail avec les représentants du CIVAM BIO à Laval, tenu une permanence à sa permanence parlementaire de Mayenne, assisté à la cérémonie de remise de la Légion d’honneur à madame Elisabeth de Vitton à Laval, et rencontré, toujours à Laval, les responsables de la fédération départementale Aid’à dom 53.

Le week-end s’est poursuivi par l’inauguration du complexe sportif «espace Gervais Gasdon» de Port-Brillet, l’assemblée générale de la Fédération départementale de la pêche à Andouillė, l’opération «Un arbre un enfant» à Lassay-les-Châteaux et la représentation théâtrale de la troupe amateur «Les Zygomaticks » de Champéon qui interprétait la pièce «Salle d’attente»

Port-Brillet : Inauguration de l'espace "Gervais Gasdon"
 
Lassay-les-Châteaux : Opération "Un enfant, un arbre"
Champéon : La troupe théâtrale "Les Zigomaticks" joue la pièce "Salle d'attente"

mardi 10 avril 2018

Assemblée générale, fête communale et théâtre à l’agenda de Yannick Favennec lors du week-end dernier.


C’est par l’assemblée générale des chasses privées organisée à Montflours que Yannick Favennec a entamé, comme chaque semaine, son week-end de terrain, avant de partir pour Saint-Denis-de-Gastines afin de remettre les prix aux participants du parcours sportif départemental des sapeurs-pompiers de la Mayenne.

 
Saint-Denis-de-Gastines : remise des trophées à l'issue du parcours sportif des sapeurs-pompiers de la Mayenne
Le député a également participé à l’élection de Miss Juvigné à l’initiative du comité des fêtes de la commune présidé par la dynamique Brigitte Gilles, soirée qui a rassemblé dans une ambiance très conviviale près de 400 personnes.
 
Juvigné : Élection Miss Juvigné
Yannick Favennec était aussi présent à la fête communale de Hercé qui est traditionnellement la première fête communale de la saison pour la circonscription. Enfin, il s’est fait un réel plaisir d’aller applaudir la troupe de théâtre de Chailland «L’ARC » qui interprétait «Feydeau Folies» et qui, une fois encore, a démontré le formidable talent de tous ses acteurs bénévoles. 
 
Hercé : Yannick Favennec aux côtés de Thérèse Roche, bénévole du comité des fêtes

Chailland : "ARC théâtre" joue "Feydeau Folies"


vendredi 6 avril 2018

Carte du combattant : Yannick Favennec regrette le rejet de la proposition de loi de son collègue Gilles Lurton

Yannick Favennec est intervenu en séance publique au nom du groupe UDI, jeudi 5 avril, pour défendre la proposition de loi de son collègue breton, Gilles Lurton, visant à attribuer la carte du combattant aux soldats engagés en Algérie après les accords d’ Evian du 2 juillet 1962 jusqu’au 1er juillet 1964.

Pour le député UDI de la Mayenne, « cette mesure se justifie car 80 000 militaires français ont continué d’être déployés sur le terrain au-delà du 1er juillet 1962 et 500 d’entre eux ont été tués ».

Aux côtés de Yannick Favennec, de nombreux parlementaires, indépendamment de leurs sensibilités politiques, avaient souhaité « mettre un terme à cette injustice notable à laquelle sont confrontés ces soldats français engagés sur le territoire algérien après les accords d’ Evian ».

De plus, « le président de la République, lui-même, lors de sa campagne électorale, s’était déclaré favorable à cette mesure ».

C’est pourquoi, le député mayennais « regrette profondément la position des députés de La République en Marche qui ont refusé de voter ce texte à la symbolique forte. En agissant ainsi, ils refusent de tendre la main à nos anciens soldats pour leur exprimer la gratitude et la reconnaissance de la France qui ne doit pas oublier l’engagement et le sacrifice de ses hommes.

Aujourd’hui, le gouvernement a décidé de refuser aux 24 000 personnes concernées par cette disposition le droit d’être honoré à la hauteur du service rendu à la patrie ». 

Séance publique du jeudi 5 avril 2018
Intervention de Yannick FAVENNEC

Voir la vidéo


jeudi 5 avril 2018

RURALITÉ : Yannick FAVENNEC organise un forum débat le 19 avril, à Carelles


« La ruralité est-elle une variable d’ajustement des politiques publiques nationales ? »  

Tel est le thème choisi par le député UDI de la Mayenne pour le forum débat qu’il organise le jeudi 19 avril prochain à la salle des fêtes de CARELLES (20 h 30).

Deux de ses collègues députés seront à ses côtés pour animer cette réunion publique ouverte à tous : Philippe Vigier, député d’Eure-et-Loir, rapporteur de la commission d’enquête parlementaire sur les déserts médicaux, et Thierry Benoit, député d’Ille-et-Vilaine.


Pour Yannick Favennec, « il est plus que jamais indispensable de faire parler la ruralité afin qu’elle soit mieux entendue, à l’heure où de nombreuses décisions, qui impactent nos territoires, sont prises au niveau national ». 

Et de citer : « les diminutions drastiques des dotations de l’État, la persistance de la fracture numérique, les difficultés d’accès aux soins, les fermetures de classes, d’écoles, de bureaux de poste, la réduction des emplois aidés, la suppression de la réserve parlementaire, la réforme institutionnelle qui va pénaliser les territoires ruraux, l’augmentation du prix du diesel, etc. 

Le nouveau secrétaire national de l’ UDI, chargé de la ruralité, insiste sur « le véritable sentiment d’abandon qui domine dans les territoires ruraux, alors que la France rurale fait partie de l’identité de notre pays et que 51 % des Français habitent dans une commune de moins de 10 000 habitants ».


mardi 27 mars 2018

Beaucoup de réunions de travail ce week-end pour Yannick Favennec.

C’est par une rencontre avec les dirigeants locaux de la FDSEA de la Mayenne que Yannick Favennec a entamé son week-end sur le terrain les 24 et 25 mars derniers, rencontre destinée,  notamment, à préparer la future loi issue des états généraux de l’alimentation.

Il s’est ensuite rendu au lycée agricole de Laval pour travailler avec les élèves d’une classe de seconde EATDD afin d’échanger sur le mandat parlementaire. 

Yannick Favennec a rejoint sa permanence parlementaire à Mayenne pour un entretien avec les responsables de «L’Association de Citoyens Contre les Déserts Médicaux» (ACCDM) présidée par Maxime Lebigot, avant d’ aller à l’assemblée générale de la CAPEB à Moulay, puis de partir pour Fougères où se déroulait une réunion sur l’avancement du dossier des projets de modernisation de la RN12

Mayenne : Réunion de travail avec les responsables de l'association de Citoyens Contre les Déserts Médicaux

Le député a terminé sa journée auprès de  l’ASBF (association d’aide au Burkina Faso) qui se tenait son assemblée générale à Ernée.

Yannick Favennec a profité de ce week-end pour aller applaudir  la troupe de théâtre amateur de Lignières-Orgères  «Acte 53» qui interprétait deux pièces : «Tout le monde peut se tromper» et «Venise en hiver». 

Lignières-Orgères : Yannick Favennec entouré des membres de la troupe théâtrale "Acte 53"

jeudi 22 mars 2018

Loi de programmation militaire : Pour Yannick Favennec «une loi qui va dans le bon sens».

A l’occasion de la discussion du projet de loi de programmation militaire, Yannick Favennec, membre de la commission de la Défense et des forces armées à l’Assemblée nationale, estime que «cette loi va dans le bon sens, car elle nous permettra d’honorer les investissements programmés pour permettre à notre armée de mieux répondre à ses différentes missions».


«Au-delà de l’amélioration du quotidien de nos soldats, qui est un point majeur, nous devons être en mesure de faire face aux nouvelles menaces et risques qui nécessitent d’aller vers plus d’autonomie stratégique, technologique et opérationnelle.

L’effort financier qui prévoit d’affecter à notre défense, 34,2 milliards d’euros en 2018 et 295 milliards sur la période de la LPM (Loi de programmation militaire), est un signe particulièrement encourageant pour nos armées au moment où la France est engagée sur différents fronts, notamment au Sahel, au Levant et sur le territoire national avec l’opération Sentinelle.

Mais nous devrons être vigilants sur la concrétisation et le respect des engagements pris dans le cadre de cette loi et nous devrons également aller plus loin dans les objectifs, en définissant une véritable politique de surveillance de l’espace» indique Yannick Favennec, «car surveiller l’espace c’est aussi se protéger».