mercredi 18 octobre 2017

Droit de vote : Yannick Favennec dépose une proposition de loi

Le député UDI de la Mayenne vient de déposer une proposition de loi relative «au devoir civique de voter».

«Face au défi démocratique majeur que constitue la montée inexorable de l’abstention comme nous l’ont malheureusement démontré les scrutins de cette année, cette proposition de loi a pour ambition d’assurer une participation électorale la plus large possible à chaque scrutin, tout en permettant à toutes les expressions de nos concitoyens d’être reconnues et prises en compte» explique Yannick Favennec.

«Cet objectif est poursuivi au moyen de trois leviers d’action : instaurer le vote universel et obligatoire sans toutefois prévoir de sanction, comme le législateur a choisi de le faire s’agissant de l’obligation d’inscription sur les listes électorales depuis 1997; reconnaître le vote blanc parmi les suffrages exprimés, permettant à chaque français de manifester son insatisfaction face à l’offre électorale lors d’un scrutin et, enfin faciliter le vote par procuration» indique le député.

mardi 17 octobre 2017

Orphelins de guerre: Yannick Favennec souhaite l’indemnisation pour tous.

Lors d’une rencontre avec les associations nationales d’anciens combattants dans le cadre de la préparation du budget 2018, le député UDI de la Mayenne a abordé le dossier sensible de «l’indemnisation des orphelins de guerre».

«Les décrets de juillet 2010 et juillet 2004 ont respectivement ouvert le droit à une indemnisation pour les orphelins dont les parents ont été victimes de persécutions antisémites et racistes pendant la guerre de 1935/1945 et, par la suite, aux orphelins de parents victimes de la barbarie nazie, morts en déportation, fusillés ou massacrés pour actes de résistance ou pour des faits politiques » indique le député mayennais.

«Mais, par définition, ces dispositions ont une portée restrictive puisque tous les autres, orphelins de victimes tuées directement ou indirectement pour fait de guerre, en sont exclus. Or,  l’équité sur ce sujet me paraît une mesure légitime de justice, attendue depuis longtemps par les intéressés et relayée par l’association mayennaise» explique-t-il.

C’est pourquoi, Yannick Favennec s’est engagé à intervenir dans ce sens au cours de la discussion budgétaire des anciens combattants en commission élargie, prévue le 25 octobre à l’Assemblée nationale.

lundi 16 octobre 2017

Laval, Mayenne, Saint-Fraimbault-de-Prières, La Gravelle et La Bigottière à l’agenda du week-end de Yannick Favennec


C’est à Laval par l’assemblée générale de la Fédération française du bâtiment de la Mayenne que Yannick Favennec a entamé son week-end de terrain, avant de rejoindre la Préfecture afin de participer à une émouvante cérémonie de remise de La Croix du Combattant à des militaires retraités et d'active du département.
 
Laval : Cérémonie de remise de la Croix du combattant


Il s’est ensuite rendu à Mayenne pour saluer les propriétaires de l’entreprise BIM Informatique qui organisaient une soirée suite à l’aménagement de leurs nouveaux locaux.

Samedi,  à  Saint-Fraimbault-de-Prières, aux côtés du maire Hubert Moll, Yannick Favennec  à participer à l’inauguration de l’aménagement du centre bourg de la commune et la réhabilitation d’un logement social.
 
Saint-Fraimbault-de-Prières : Inauguration centre bourg et logement social

Puis il a pris la direction de La Gravelle afin de rendre un dernier hommage à Henri Vettier, résistant de la seconde guerre mondiale, déporté au camp de Neuengamme, qui fût également, pendant 30 années, dévoué à sa commune en qualité de conseiller municipal puis de maire, de 1971 à 1995.

Enfin, le député mayennais a souhaité participer à la soirée spectacle organisée par «L’épicerie du coin» à La Bigottière, afin d’encourager et de soutenir le commerce de proximité, en milieu rural.

jeudi 12 octobre 2017

Recherche et exploitation des hydrocarbures : Yannick Favennec s’abstient sur le projet de loi.

Le député UDI Les Constructifs, Yannick Favennec, considère que le projet de loi mettant fin à la recherche et l’exploitation des hydrocarbures «va dans le bon sens en ce qu’il confirme le refus de l’exploitation et de l’exploration du gaz de schiste».


«Personne ne peut dire que les hydrocarbures sont indispensables ni souhaitables à terme. La réduction de nos émissions de gaz à effet de serre est un impératif vital. Pour autant, ce texte est plus symbolique que  révolutionnaire » indique le député.

«En effet, il aurait été souhaitable de traiter également de la réforme du code minier reportée à 2018, d’y inscrire d’autres mesures du plan Climat et d’ obliger les autres pays européens à surtransposer car si nous sommes les seuls à arrêter notre production d’hydrocarbures en 2040, l’intérêt est plus que discutable » estime Yannick Favennec qui s’est abstenu.

mercredi 11 octobre 2017

Gendarmerie Nationale : Yannick Favennec veut pérenniser les brigades de contact

Lors de  l’audition du directeur général de la gendarmerie nationale par la commission de la Défense, Yannick Favennec «s’est félicité de l’expérimentation depuis mars dernier à Martigné-sur-Mayenne d’une brigade territoriale de contact, la seule du grand Ouest ».


Pour le député UDI Les Constructifs de la Mayenne «les brigades de contact permettent de remettre du bleu dans nos territoires ruraux. Ces gendarmes vont à la rencontre des entreprises et des commerçants en leur donnant, par exemple, des conseils en matière de sécurité. Ils échangent avec les élus pour connaître leurs préoccupations, ils patrouillent dans les villages et aident aussi à régler les problèmes de voisinage. L’idée  étant de renouer le lien de confiance avec la population et de collecter plus facilement des informations».

C’est pourquoi, pour Yannick Favennec «ces brigades territoriales expérimentées dans 24 départements dont la Mayenne pour une durée de 6 mois sont une réponse adaptée aux besoins de la ruralité et doivent être développées, pérennisées et accompagnées des moyens nécessaires».

mardi 10 octobre 2017

Notre Dame des Landes : Yannick Favennec met en cause l’indépendance de la médiation.

Au cours de la séance des questions au Gouvernement, le député UDI les Constructifs, Yannick Favennec, a  interrogé le ministre Nicolas Hulot sur la suspicion que font courir les experts de la société 'Carbone 4' sur l’objectivité des conclusions de la médiation concernant le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.


«Cette société est chargée d’une expertise complémentaire sur le bilan carbone des deux options possible : nouvel aéroport ou réaménagement de Nantes Atlantique. Le problème est que deux des  experts de cette société sont des proches de Nicolas Hulot : Jean-Marc Jancovici et Alain Grandjean. Tous deux sont en effet membres très actifs de la Fondation Hulot» a indiqué le parlementaire.

Pour le député mayennais «Il ne s’agit pas de remettre en cause le principe de cette expertise, ni même les compétences de l’agence sur les questions environnementales. En revanche, cela crée le doute  sur l’indépendance des futures conclusions de la médiation, surtout quand on sait que ces deux experts se sont déjà prononcés à titre personnel contre Notre-Dame-des-Landes». 

Alors Yannick Favennec d’interroger le ministre : «Notre-Dame-des-Landes : réelle médiation ou véritable manipulation ? ».

Mardi 10 octobre 2017 
Question au gouvernement
"Mission de médiation sur Notre-Dame-des-Landes"

Visualisez l'intervention de Yannick FAVENNEC
video

lundi 9 octobre 2017

Yannick Favennec sur le terrain tout le week-end

C’est par la cérémonie de remise de médailles à deux bénévoles du comité des fêtes de Neuilly-le-Vendin, Annick et Claude Romagné, que Yannick Favennec a commencé son week-end de terrain.

Neuilly-le-Vendin : médaille de l'engagement associatif pour Annick et Claude Romagné

Assemblée générale de l’association des maires de la Mayenne (AMF 53) à Craon, Élection de la Miss 15/17 ans des Pays de la Loire à Bonchamp-les-Laval, fête de la citrouille au jardin des Renaudies à Colombiers-du-Plessis et fête communale de Le Pas ont également ponctué l’agenda de fin de semaine du député mayennais.

Bonchamp-les-Laval : Élection Miss 15/17 ans des Pays de la Loire
Autant de manifestations organisées par de nombreux bénévoles que Yannick Favennec a tenu «à saluer, à remercier et à encourager»  à chaque fois en rappelant «combien ils sont indispensables à l’attractivité de nos petites communes et à la consolidation du lien social en ruralité».

jeudi 5 octobre 2017

Anciens combattants : Yannick Favennec réclame l’équité.


Yannick Favennec, député UDI Les Constructifs de la Mayenne, a profité de l’audition par la commission de la Défense de la secrétaire d’État auprès de la Ministre des Armées, pour l’interpeller sur la carte du combattant. 


Pour le député «il s’agit d’une revendication légitime du monde combattant parce qu’elle vise à réparer une inégalité persistante entre les militaires français engagés dans les combats en Afrique du Nord, entre 1952 et 1964.

En effet, si la qualité de combattant a été octroyée aux personnes ayant participé aux opérations en Afrique du Nord entre le 1er janvier 1952 et le 2 juillet 1962, les militaires engagés sur le territoire algérien après le 2 juillet 1962, c’est à dire après la signature des accords d’Evian, ne sont pas considérés comme des combattants comme les autres, alors qu’ils étaient encore 80 000 à être présents en Algérie et que près d’un millier y a perdu la vie ».

C’est pourquoi, Yannick Favennec a demandé que «la carte du combattant soit également attribuée à ceux qui étaient encore présents sur le territoire algérien après le 2 juillet 1962 ».

mercredi 4 octobre 2017

Antiterrorisme : Yannick Favennec vote pour le projet de loi

Yannick Favennec, député UDI Les Constructifs de la Mayenne a voté en faveur du texte de loi sur le renforcement de la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme. 

«Je suis favorable à la sortie de l’état d’ urgence et à l’inscription dans le droit commun de nouveaux instruments durables et ciblés qui permettront à nos forces de sécurité et de renseignement d’être plus efficaces, tels que les périmètres de protection, la fermeture des lieux de culte, les mesures individuelles de surveillance… qui me paraissent adaptés pour répondre aux différentes menaces».


Néanmoins, le député mayennais estime que «ce texte laisse un goût d’inachevé, car il aurait fallu mener une réflexion globale pour aboutir à une réforme encore plus ambitieuse et efficace contre le terrorisme, par exemple en présentant ce texte de manière conjointe avec celui tant attendu sur la réforme de la procédure pénale.

Par ailleurs, pour éradiquer le terrorisme islamique, il nous faut bien sûr renforcer la prévention mais aussi tous les leviers qui restent encore inexploités ou qui le sont de manière isolée, notamment dans les domaines de la défense, de la diplomatie, de l’éducation, de la culture, du social ou encore de la santé. La lutte contre le terrorisme doit être un tout et doit être surtout une priorité, car la sécurité est la première de nos libertés».

mardi 3 octobre 2017

Pouvoir d’achat : Yannick FAVENNEC inquiet pour les personnes en maison de retraite

Yannick Favennec, député UDI de la Mayenne, vient d’interpeller le ministre de l’Économie et des Finances sur «la situation des personnes retraitées qui sont en maison de retraite et qui ne seront pas concernées par l’exonération de la taxe d’habitation censée atténuer la hausse de la CSG.


Le Gouvernement prévoit en effet d’augmenter de 1,7 point le taux normal de la CSG en 2018, mesure fiscale qui devrait être compensée par la suppression de la taxe d’habitation» indique Yannick Favennec.

«Mais cette disposition ne concernera pas les personnes qui vivent en maison de retraite ou en Ehpad et qui sont une majorité à ne pas payer de taxe d’habitation. Leurs chambres ne sont pas considérées comme des logements privés, puisque le personnel peut y accéder librement et les heures de visite y sont limitées.

728 000 personnes vivent aujourd'hui en maison de retraite et beaucoup d’entre elles risquent, par conséquent, d’être victimes d’une double peine : elles subiront la hausse de la CSG si leur pension de retraite dépasse 1 200 € par mois et elles ne bénéficieront pas de la suppression de la taxe d’habitation, puisqu’elles ne la paient pas » conclut le député qui voit là «une mesure de plus qui va porter atteinte au pouvoir d’achat de nos aînés».