vendredi 31 janvier 2014

Réseau routier en Mayenne : Yannick FAVENNEC demande des comptes à la Région


Le député UDI de la Mayenne, et conseiller régional, a profité de la session budgétaire du conseil régional des Pays-de-la-Loire pour interpeller la majorité socialiste sur le désengagement financier de la région dans le domaine des infrastructures routières.


"Vous vous abritez derrière l’acte II de la décentralisation de 2004 pour justifier votre politique en matière routière, mais cela ne vous gêne pas de déroger à cette règle quand il s’agit du ferroviaire pour prendre en charge, par exemple, la 2ème phase de rénovation de la ligne Nantes/Pornic/Saint-Gilles en vous substituant, ainsi pleinement, à l’État et à son opérateur RFF, a notamment indiqué le conseiller régional UDI. 

Un département comme la Mayenne ne dispose pas d’un maillage ferroviaire dense et l’enjeu des routes est une réalité fondamentale.

Vous abandonnez, au nom de votre accord électoral avec les Verts, les Ligériens des champs, la ruralité et les petites villes d’équilibre.

Vous participez au déclassement de territoires enclavés et vous contribuez ainsi au déménagement du territoire, au départ d’entreprises attirées par des secteurs géographiques mieux desservis en infrastructures routières" (comme nous venons encore de le vivre cette semaine en Mayenne), a dénoncé Yannick FAVENNEC.

Il a conclu en fustigeant "la non-participation financière de la région, dans le cadre de la préparation du contrat de projet État/Région 2014-2020, concernant la sécurisation de la RN 12 et, en particulier, le contournement d’Ernée".

Réforme départementale : Yannick FAVENNEC s'inquiète pour l'avenir financier des actuels chefs-lieux de canton



Landivy, chef-lieu de canton appelé à disparaître dans le cadre de la réforme départementale.


Le député UDI de la Mayenne vient d’interroger le ministre de l’Intérieur sur "les conséquences financières de la nouvelle loi relative à la réforme  des conseils  départementaux, pour les communes perdant leur statut de chef-lieu de canton".

Dans le cadre de l'attribution de la dotation de solidarité rurale (DSR), les communes considérées comme chef-lieu de canton bénéficient d'une fraction spécifique de la dotation de solidarité rurale, dite fraction "bourg-centre", indique le député mayennais.

Or, la mise en oeuvre de la loi va réduire le nombre de cantons et par conséquent le nombre de chefs-lieux - il n'en restera plus que dix-sept en Mayenne contre trente-deux actuellement, souligne Yannick FAVENNEC.

Ces communes, qui ont pourtant réalisé des équipements structurants et mis en place des services de qualité dans les secteurs ruraux, vont voir cette part de la DSR disparaître, alors que dans la majorité des cas, des emprunts ont été contractés pour réaliser ces projets.

Le Premier ministre s'étant engagé, lors du 96ème congrès des maires à ce que la réforme du découpage cantonal n'ait aucune incidence sur les éléments liés à la qualité de chef-lieu de canton, et notamment sur la fraction "bourg-centre" de la DSR, Yannick FAVENNEC a demandé au ministre "des mesures financières compensatrices pour les communes perdant ainsi leur statut de chef-lieu de canton".



jeudi 30 janvier 2014

Yannick FAVENNEC participe à l'inauguration d'un nouveau relais de services publics


"C'est un lieu d'accueil polyvalent offrant la possibilité pour tout usager, en un même lieu, d'obtenir des informations et d'effectuer des démarches administratives relevant de plusieurs administrations ou organismes publics, notamment dans les domaines de l'emploi et du social". C'est ainsi que le député UDI de la Mayenne décrit le nouveau relais de services publics (RSP) du Horps-Lassay.

Le 27 janvier dernier, en présence des opérateurs et partenaires tels que, par exemple, l'État, Pôle emploi, la Caf , ERDF, etc..., Yannick FAVENNEC a participé à l'inauguration de "cet espace important pour l'attractivité du Nord-Mayenne. Les RSP sont une chance pour nos territoires ruraux", explique-t-il.
Cette réalisation en faveur du maintien d'un service au public s'inscrit dans une démarche nationale entre l'État et les opérateurs nationaux. "Elle a été initiée par l'ancienne majorité parlementaire et par le ministre de l'Aménagement du territoire de l'époque, Michel MERCIER", précise le député mayennais, fier de cette mesure à laquelle il a contribué.

Lassay-les-Châteaux : Yannick FAVENNEC participe à l'inauguration du relais de services publics (RSP).

mercredi 29 janvier 2014

Charte européenne des langues régionales ou minoritaires : Yannick FAVENNEC vote la proposition de loi

Après 15 ans de blocage, les députés ont voté pour la ratification de la Charte européenne des langues régionales et minoritaires.

"Je suis convaincu de la nécessité de protéger les langues régionales et minoritaires et de favoriser le droit pour chacun de les pratiquer . Elles sont une richesse pour la France et pour l'Europe, estime le député mayennais. Elles sont étroitement liées à notre histoire, à des traditions, à un passé, celui de notre pays, de ses provinces, de ses régions et de ses habitants".

Pour Yannick FAVENNEC, "cette ratification ne saurait porter atteinte aux valeurs d'unité de notre République. Cette proposition de loi fait explicitement référence au principe d'égalité des citoyens, ainsi qu'à l'article 2 de la Constitution qui reconnaît le français comme langue de la République ".


Le député mayennais explique que "promouvoir  les langues régionales, c'est reconnaître à chacun le droit de défendre, de préserver et de transmettre un héritage. C'est aussi défendre l'Europe des peuples", conclut-il. 

A noter : 
Cette charte, signée par la France en 1999, n'avait jamais été ratifiée par le Parlement. Afin qu'elle intégre la Constitution française, le Congrès (députés et sénateurs) devra être réuni à Versailles pour voter la modification de la Constitution.



mardi 28 janvier 2014

Yannick FAVENNEC aborde l'avenir des projets éoliens mayennais, à l'Assemblée nationale


A l'occasion de la séance des Questions orales sans débat, dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale, mardi matin, le député UDI de la Mayenne a interpelé le ministre de la Défense, Jean-Yves LE DRIAN, sur sa décision de refuser le permis de construire à certains projets éoliens mayennais dont celui de la commune de Charchigné.

Yannick FAVENNEC a insisté sur le fait que "ces zones de développement éolien de la Mayenne, dont celui de l'armée, ont été approuvées par les préfets successifs après avis favorables des services de l'État ".

Le député a, également, alerté le ministre sur les conséquences de son refus d'accorder un permis de construire pour le site de Charchigné : "cette remise en cause est de nature à compromettre l'attractivité économique du nord-est mayennais. Elle met également en péril l'avenir d'entreprises spécialisées dans le développement éolien qui, fortes de l'approbation des ZDE, sont venues investir en Mayenne ".

Bien que le ministre ait confirmé son choix d'abandonner le projet de Charchigné, Yannick FAVENNEC lui a demandé de "revenir rapidement sur sa décision, en étudiant la possibilité de faire voler ses avions à basse altitude sur des secteurs géographiques moins favorables à l'éolien ".


Concernant le  Parc du Mont-du-Saule, à Hardanges, le ministre de la Défense a laissé entendre à Yannick FAVENNEC qu'il serait réalisé.    

video

Eoliennes : Yannick FAVENNEC interpelle le ministre de la Défense

Découvrez, sur le site internet de Ouest-France, l'article consacré aux projets d'éoliennes dans le Nord-Mayenne, pour lesquels Yannick FAVENNEC se mobilise aux côtés des élus locaux. 
Après la séance des Questions orales de ce jour, à l'Assemblée nationale, le député UDI de la Mayenne a fait part de son vif mécontentement envers le ministre de la Défense.

La journaliste de Ouest-France, Sophie DELAFONTAINE, relate les faits sur www.ouest-France.fr.



lundi 27 janvier 2014

Yannick FAVENNEC présente ses voeux à ses sympathisants des Amis-du-Nord-Mayenne

Ambiance très chaleureuse et conviviale, samedi matin 25 janvier ,  à la salle des Châteliers de Mayenne, où le député UDI de la Mayenne avait donné rendez vous à ses sympathisants de l'association des Amis-du-Nord-Mayenne, pour sa traditionnelle cérémonie des vœux.

Le député UDI de la Mayenne, Yannick FAVENNEC, et son suppléant, Daniel METAIRIE, ont présenté leurs voeux 2014 aux adhérents de l'association les Amis-du-Nord-Mayenne.

Plus de 160 personnes se sont rassemblées dans cette salle, afin d'écouter, dans un premier temps le président des A.N.M, Daniel METAIRIE, suppléant de Yannick FAVENNEC à l'Assemblée nationale, présenter ses vœux au député.

Dans son intervention le président des A.N.M, qui est aussi le maire délégué de La Baroche-Gondouin, a souligné "la bonne santé de l'association qui a fêté ses dix ans l'année dernière et dont le nombre d'adhérents (près de 250 à jour de cotisation) n'a jamais été aussi important".

Il a aussi rappelé les rendez-vous importants de l'association pour 2014, avec la Soirée cabaret organisée le samedi 26 avril prochain à 20 h, à Saint-Georges-Buttavent (salle Guinefolle) qui sera animée par la troupe musicale de "Fabien Lorh" (réservation auprès de la permanence de Yannick FAVENNEC - 02.43.30.29.60).

Daniel METAIRIE a également annoncé le traditionnel Déjeuner champêtre de La Baroche-Gondouin, qui aura lieu le dimanche 7 septembre prochain.

A cette occasion, Yannick FAVENNEC fera sa rentrée politique pour la onzième année consécutive et célèbrera le quarantième anniversaire de son engagement politique au service des valeurs du centre-droit.

Yannick FAVENNEC et Daniel METAIRIE à l'occasion de la cérémonie des voeux aux ANM, à Mayenne.
Puis, pendant plus d'une heure, Yannick FAVENNEC a pris la parole à son tour pour remercier l'association des Amis-du-Nord-Mayenne de son action et tous les bénévoles qui, autour de Daniel METAIRIE, la font vivre depuis plus de dix ans maintenant.

Il a aussi exprimé "sa profonde reconnaissance" à tous les adhérents des A.N.M en leur rappelant combien leur "soutien est précieux et indispensable pour poursuivre (son) action au quotidien comme député de la circonscription".

La salle des Châteliers à Mayenne était bondée pour écouter les voeux de Yannick FAVENNEC et Daniel METAIRIE.
Yannick FAVENNEC a ensuite passé en revue tous les grands sujets d'actualité nationale et locale en insistant sur les dossiers sensibles comme ceux  de l'emploi, du pouvoir d'achat, de la sécurité...

Il a également souligné "la nécessité d'un retour aux valeurs telles que l'éducation, le travail, ou encore la solidarité".

Il a aussi longuement abordé la préparation des futures échéances électorales comme les municipales, en particulier à Mayenne,  en appelant à la mobilisation autour de la tête de liste UMP/UDI Sébastien PROD'HOMME (présent dans la salle) et de sa future liste.

Yannick FAVENNEC et Sébastien PROD'HOMME, tête de liste UMP-UDI aux prochaines élections municipales à Mayenne. 
Le député mayennais a insisté sur "sa volonté de voir s'instaurer à Mayenne un débat démocratique entre plusieurs équipes, plusieurs projets, mais dans un climat de respect des personnes et des idées".

Enfin, Yannick FAVENNEC a fait le point sur les dossiers de la circonscription, tels que celui des routes (déviation de Mayenne, RN 12, contournement d'Ernée...), ou encore celui du développement numérique avec, en particulier, l'accès à la téléphonie mobile dans certains cantons comme  ceux de Gorron, Loiron ou Couptrain. 

Dernières cérémonies de vœux pour Yannick FAVENNEC



Après Parigné-sur-Braye vendredi soir, Yannick FAVENNEC a terminé, samedi 25 janvier dans l’après-midi, la tournée des communes de sa circonscription en se rendant au Housseau-Brétignolles pour la 26ème cérémonie de vœux auxquelles il a participé tout au long de ce mois de janvier.


Le Housseau-Brétignolles : Yannick FAVENNEC assiste aux voeux du maire, Jean-Paul COUASNON, et de son conseil municipal, aux habitants de la commune.
A l’invitation du maire Jean-Paul COUASNON, le député mayennais a pu exprimer, pour la dernière fois de l’année, ses vœux aux habitants de cette petite commune rurale qui s’étaient déplacés nombreux à cette occasion.

Yannick FAVENNEC a également mis à profit, ce week-end, pour aller à Saint-Berthevin-la-Tannière, applaudir la troupe de théâtre amateur "Les troubadours" qui jouaient la comédie de Paul Cote "Pas toutes à la fois".

vendredi 24 janvier 2014

Yannick FAVENNEC porte-parole du groupe UDI sur deux propositions de loi écologistes

Jeudi 23 janvier, à l’Assemblée nationale, dans le cadre de la niche parlementaire réservée aux Ecologistes, Yannick FAVENNEC a été désigné porte-parole de l’UDI pour débattre de deux propositions de loi du  groupe écologiste.



La première portait sur "l’encadrement de l’utilisation des produits phytosanitaires", pour laquelle le groupe UDI a souhaité rappeler, par la voix de Yannick FAVENNEC, que  "cette proposition ne fait en réalité qu’encadrer juridiquement des pratiques déjà développées par beaucoup de  communes".

Le député mayennais a également souligné que "l’échelle européenne semblerait plus adaptée pour édicter de nouvelles obligations, afin de ne pas creuser la différence normative entre la France et les autres États membres de l’Union ; différence qui porte trop souvent atteinte à notre compétitivité. Dans ce domaine comme dans beaucoup d’autres, la voie de l’harmonisation européenne doit donc être privilégiée", a insisté Yannick FAVENNEC.

video


L’autre proposition de loi débattue portait sur "la sobriété, la transparence et la concertation en matière d’exposition aux  ondes électromagnétiques"



Pour le porte-parole du groupe UDI, "l’exposition aux ondes électromagnétiques est un sujet potentiellement anxiogène. Par conséquent, il faut prendre garde de ne pas jeter inutilement le trouble dans la population, d’autant plus que la communauté scientifique dans son ensemble ne parvient pas à identifier les racines du mal en matière d’électro-hypersensibilité ».

Aussi, désireux de voir le législateur agir de façon "pragmatique et proportionnée à l’état de nos connaissances", le parlementaire a indiqué "que rien ne justifient actuellement de faire peser de nouvelles contraintes sur les professionnels et les collectivités territoriales, notamment à l’heure où nous cherchons tous à promouvoir l'aménagement numérique de notre territoire".

video





jeudi 23 janvier 2014

Non-cumul des mandats: Yannick FAVENNEC s'abstient

Bien que favorable au non cumul d’un mandat exécutif avec un mandat parlementaire, Yannick FAVENNEC s’est abstenu lors du vote sur ce projet de loi, qui a eu lieu mercredi après-midi, à l’Assemblée nationale.

« Ce texte est imparfait et je regrette que le Gouvernement se soit arrêté au milieu du gué sur ce sujet.

D’abord, il aurait fallu inscrire cette loi dans une approche globale du fonctionnement de nos institutions.

Ensuite, il ne fallait pas craindre de la mettre en application dès cette année, à l’issue des élections municipales, et non pas attendre 2017, pour ménager la majorité de gauche.

Par ailleurs, il  fallait intégrer à ce projet de loi un véritable statut de l’élu local qui accompagne mieux les élus locaux dans le difficile exercice de leur mandat.

Enfin, il aurait été opportun d’élargir le champ de compétences des parlementaires en renforçant notamment leurs pouvoirs d’enquête, de contrôle et de prospective du Parlement. »


En conclusion, Yannick FAVENNEC estime « qu’en cas d’alternance en 2017, l’opposition actuelle devra confirmer et compléter cette loi inachevée et peu audacieuse ».

mercredi 22 janvier 2014

Yannick FAVENNEC rencontre le président de la FNSEA Xavier BEULIN



Siège de la FNSEA :
Yannick FAVENNEC et Thierry BENOIT aux côtés de Xavier BEULIN

Vice-président national de l’UDI en charge de la Ruralité et de l’Agriculture, Yannick FAVENNEC et son collègue député d’Ille-et-Vilaine,  Thierry BENOIT, ont longuement rencontré le président de la FNSEA, Xavier BEULIN, mardi 21 janvier au siège du syndicat professionnel agricole, à Paris.

Simplification des normes, compétitivité, environnement, loi d’avenir agricole (préparation de la 2ème lecture prévue en avril à l’Assemblée nationale), transmission, installation des jeunes... font partie des sujets abordés au cours de cette rencontre.

Les deux parlementaires "se sont félicités de cette réunion  qui a permis d’évoquer librement tous les sujets liés à l’actualité des agriculteurs et de l’agriculture".

A noter que Yannick FAVENNEC, dans le cadre de ses responsabilités nationales, a déjà rencontré le président national des Jeunes agriculteurs ainsi que le président de Coop de France.
Il a aussi reçu à sa permanence, à Mayenne, les représentants de la Coordination rurale et a également prévu  une séance de travail avec les responsables de la Confédération paysanne.