samedi 31 janvier 2009

Le bilan de la Présidence française de l'Union européenne

Le bilan de la Présidence française de l'Union européenne
Vidéo envoyée par ump

Découvrez la vidéo qui retrace les six mois de présidence française à la tête de l'Union européenne.

vendredi 30 janvier 2009

Conseil régional : Yannick Favennec et le groupe UPL font adopter à l'unanimité un voeu en faveur des victimes de la tempête

Lors de la session consacrée au vote du budget régional 2009, les élus du groupe UPL ont proposé un vœu de soutien aux régions sinistrées, destiné à manifester la solidarité de la région des Pays-de-la-Loire avec les territoires et les populations touchées par la tempête du 26 janvier 2009.
Ce vœu a été adopté à l’unanimité.
"Alors que les élus de gauche sont allés manifester dans la rue, en faisant beaucoup de bruit mais sans proposer de solutions constructives, a notamment indiqué le président du groupe UPL, Jean-Luc Harousseau, nous, nous avons fait le choix de travailler utilement et concrètement pour marquer notre solidarité aux populations en détresse".
Le principe de cette aide a été adopté à l’unanimité des membres du Conseil Régional toutes tendances confondues.
Par l’approbation de ce vœu, la région des Pays de la Loire s’est par ailleurs engagée à se tenir à la disposition des régions sinistrées pour mettre en place de nouveaux débouchés pour les bois abattus par cette tempête.

jeudi 29 janvier 2009

Plan de relance de l'économie : Yannick Favennec vous présente les aides à l'embauche pour les très petites entreprises

"Le Plan de relance de l'économie annoncé par le Président de la République comporte une série de mesures très ambitieuses en faveur du soutien à l'investissement et à l'emploi.
Une dotation de 700 millions d'euros est ainsi prévue pour aider les entreprises de moins de dix salariés qui, avec trois millions d'embauches par an, constituent une composante essentielle du dynamisme de l'emploi en France, de façon équilibrée sur l'ensemble de nos territoires.
Or, celles-ci sont particulièrement fragilisées par la crise actuelle, car elles n'ont pas toujours les ressources financières pour faire face aux imprévus.
Afin de leur permettre de passer ce cap et de continuer à recruter, le Gouvernement a décidé d'instaurer une aide temporaire à l'embauche.
Destinée à compenser les charges patronales pour toutes les nouvelles embauches effectuées à compter du 4 décembre 2008, date de son annonce par le Président de la République, et jusqu'au 31 décembre 2009, cette aide exonère totalement de charges les embauches réalisées au Smic. Elle sera dégressive avec le salaire pour s'annuler à partir de 1,6 fois le Smic.
Cette aide sera accordée en 2009 pour chaque recrutement effectué dans les entreprises et associations de moins de dix salariés qui sont éligibles à la réduction générale sur les bas salaires. Elle sera versée au cours de l'année 2009, sur simple demande chaque trimestre auprès du Pôle emploi.
Afin de limiter les effets d'aubaine et d'empêcher les comportements abusifs, les CDD de moins d'un mois sont exclus du bénéfice de l'aide, ainsi que les recrutements sur des postes qui ont fait l'objet de licenciements économiques dans les six derniers mois.
Le succès de cette mesure dépendra de la capacité des très petites entreprises à se l'approprier."
Yannick FAVENNEC
Pour plus d'informations, n'hésitez pas à contacter la permanence de votre député au 02 43 30 29 60.

Yannick Favennec vous invite à découvrir cette vidéo sur l'obstruction parlementaire

video

mercredi 28 janvier 2009

Retraite anticipée pour carrière longue : Yannick Favennec interpelle Brice Hortefeux

A la suite du rendez-vous sur les retraites qui a eu lieu en 2008, le Gouvernement a décidé de prolonger le dispositif “Retraite anticipée pour carrière longue”.
A ce titre, Yannick Favennec est intervenu mardi 27 janvier, à l'Assemblée nationale, lors de la séance des Questions orales afin d'attirer l'attention du ministre du Travail, des Relations sociales, de la Famille, de la Solidarité et de la Ville, sur la situation des salariés nés en décembre 1952 qui, du fait d’une récente circulaire modifiant les conditions d'accès à la retraite, n'ont pu faire valoir leurs droits à la retraite au 1er janvier 2009 et sont maintenant soumis à l'obligation de 43 ans de cotisations, contrairement à ceux qui sont nés avant le 1er décembre 1952 qui ont pu partir en retraite anticipée après 42 ans de cotisations.
Yannick Favennec, qui considère cette circulaire "trop restrictive et inéquitable", a donc demandé au ministre d’appliquer ce dispositif également à ceux qui sont nés au mois de décembre 1952.

lundi 26 janvier 2009

Tribune libre de Yannick Favennec sur la réforme du travail parlementaire

"Comme à son habitude, le parti socialiste a déclenché, la semaine dernière un incident indigne du fonctionnement d'une démocratie moderne.
Pour avoir une idée du caractère massif de l'obstruction à laquelle se livre la gauche, il ne faut pas simplement regarder le nombre d'heures passées en séance, mais plutôt ce qui a été fait en séance.

Sur ce texte de la loi organique de mise en oeuvre de la révision constitutionnelle, il faut se rendre compte que nous avons passé quasiment un tiers de notre temps (30 %) en suspension de séance, rappels au règlement et quorum !

Sur 48 h 41 de débats au total (discussion générale et articles), cela représente près de 16 h passées à ne pas débattre sur le fond du texte !

Pour avoir une idée concrète de ce que cela représente, regardons ce qu'il s'est passé :

Nous avons eu un rappel au règlement toutes les 16 minutes, une suspension de séance par heure et tout cela sans compter les chapelets d'amendements identiques présentés et défendus par 20 députés différents !!!

Cette situation inacceptable est un détournement de procédure et une dénaturation du travail parlementaire.

En essayant de faire croire aux Français que l'obstruction est son seul moyen d'action, l'opposition avilit le Parlement et nie le choix des Français !

Loin d'un quelconque débat de fond, l'obstruction consiste purement et simplement à bloquer les réformes et donc le choix clairement exprimé par les Français lors des élections présidentielles et législatives.

Qui peut croire que l'opposition remplit bien son rôle lorsqu'elle dépose des milliers d'amendements qui n'ont rien à voir avec le fond du texte, mais qui visent juste à utiliser le temps de parole pour bloquer les débats?

Qui peut croire qu'un député qui utilise son temps de parole pour nous parler de Saturnin et Pimprenelle, remplit correctement son rôle de représentant de la Nation ?

Cette loi organique prépare le chemin de la prochaine réforme du règlement. Cette réforme essentielle au bon fonctionnement de notre démocratie sera l'occasion de doter le Parlement de règles de fonctionnement claires et efficaces.

L'objectif est de favoriser les débats sur le fond en limitant globalement et individuellement le temps de parole dans l'hémicycle pour défendre les amendements. En résumé, chacun pourra déposer autant d'amendements qu'il le souhaite, mais sera contraint de choisir ceux qu'il souhaite défendre !

Ainsi nous allons purger nos débats de ces centaines d'amendements ridicules ou répétitifs pour privilégier le fond des textes ! En quoi est-ce une atteinte à la démocratie et à la liberté des parlementaires ?

Cette loi organique permettra au Parlement de profiter des droits nouveaux que nous donne la Constitution. Ainsi nous aurons un Parlement plus moderne, lieu de débats, d'échanges, où chacun pourra défendre ses valeurs, ses positions et non pas un Parlement lieu de déni de démocratie."


Yannick FAVENNEC

Yannick Favennec à Avrillé aux côtés du nouveau secrétaire général de l'UMP




A l'invitation du député de Maine-et-Loire, Marc Laffineur (photo 1), le député du Nord-Mayenne, Yannick Favennec, était dimanche après-midi à Avrillé pour accueillir le nouveau secrétaire général de l'UMP, Xavier Bertrand (Photo 2), à l'occasion de sa première sortie sur le terrain après son élection.
Devant près d'un millier de personnes, Xavier Bertrand a donné sa vision de ce que doit être le Mouvement populaire. "Je veux mettre en permanence le débat au coeur de l'action de l'UMP. Mais ce qui est important c'est que ce ne soit pas le débat pour le débat, mais pour faire émerger des idées nouvelles et ainsi contribuer au changement qu'attendent les Français. Au Mouvement populaire, nous voulons  nous appuyer sur votre bon sens et sur vos exigences, a-t-il clamé".
Nouveau secrétaire général, nouvelle façon de faire. Une équipe resserrée, équilibrée, représentative des différentes sensibilités qui font la force de l'UMP, et surtout, moins de discours, mais plus d'échanges réguliers avec la base, avec le terrain.
Le Mouvement populaire serait plus interactif, mais uniquement par le biais d'internet. "L'erreur serait de laisser chacun avoir une relation avec le mouvement derrière un écran d'ordinateur. Rien ne peut remplacer le contact humain ! Je ne veux pas déshumaniser l'UMP, c'est pourquoi les différents responsables iront régulièrement à votre rencontre. Nous voulons être utiles à 100% pour les Français et à plus de 100% pour le Mouvement populaire."

dimanche 25 janvier 2009

Débat parlementaire : Yannick Favennec dénonce l'attitude du PS

Yannick Favennec, député du Nord-Mayenne, dénonce l'attitude, à l'Assemblée nationale, du PS "qui recherche en permanence l'incident et bloque les débats, empêchant ainsi la majorité de prendre les décisions responsables qu'attendent les Français.
Dans la majorité, nous n'avons qu'une idée en tête : travailler efficacement pour les Français. Il serait temps que l'opposition arrête de se regarder le nombril et en revienne aux préoccupations de nos concitoyens.
Les pseudo-procès d'intention de l'opposition ne servent qu'à nourrir l'anti-parlementarisme. Cela est d'autant plus choquant que c'est indigne d'une grande démocratie comme la nôtre.
Avec la réforme des Institutions et la réforme du travail parlementaire, dénoncée par la gauche, ce sont les pouvoirs du Parlement qui sont renforcés et avec eux, ceux de l'opposition.
Il faut que cesse cette hypocrisie politicienne, cette maladie infantile de la vie parlementaire qui consiste à avoir une position quand on est dans la majorité et à la dénoncer quand on est dans l'opposition.
En cette période de crise, il est essentiel de ne pas se tromper de combat : Les Français attendent des députés qu'ils travaillent, qu'ils délibèrent et qu'ils fassent des propositions pour avancer et pour sortir le pays de la crise."

Ernée : Yannick Favennec assiste à la remise du Label national du club de Tennis de Table



Samedi 24 janvier, en fin d'après-midi, le député du Nord-Mayenne était à Ernée pour la galette des Rois du club de tennis de table et pour la remise officielle du label national de la fédération française de tennis de table.
En présence du député, de représentants de la commune d'Ernée, du président de la communauté de communes, Albert Leblanc, du conseiller général, Gilbert Dutertre, du président de la Ligue et du nouveau président de la Fédération, Elie Lemé, le président du club d'Ernée, a présenté ses voeux aux adhérents.
Il a rappelé les bons résultats du club et n'a pas caché sa fierté d'avoir obtenu le label national avec deux étoiles sur quatre. Il a insisté, également, sur la nécessité pour le club d'avoir une nouvelle salle qui permettrait d'évoluer au niveau national et d'accueillir les nombreux enfants qui pratiquent ou s'initient au tennis de table.
Yannick Favennec, qui a pris la parole au nom de l'ensemble des élus présents, a souligné le caractère sportif de la commune d'Ernée qui se distingue dans de nombreuses disciplines, et a salué l'engagement et le dévouement du président du club Elie Lemé.

Le Housseau-Brétignolles : Yannick Favennec se rend aux voeux du maire Jean-Paul Coisnon


Samedi 24 janvier, en début d'après-midi, le député du Nord-Mayenne était aux voeux de la commune de Le Housseau-Brétignolles.
Dans une salle comble, et en présence du député Yannick Favennec, du président de la communauté de communes, Patrick Soutif et du conseiller général Jean-Michel Crinière, le maire a fait le bilan de l'année 2008. Un bilan très positif pour une petite commune qui espère développer son nouveau lotissement dont le prix d'achat du terrain défie toute concurrence.
Yannick Favennec a salué la politique volontariste de son ami maire, Jean-Paul Coisnon et a félicité les habitants pour leur dynamisme associatif qui contribue à la vie et à l'animation de la commune.

samedi 24 janvier 2009

Le Horps : Yannick Favennec assiste à la remise du trophée de Tony Foulon


A l'occasion des voeux de la commune du Horps, le député du Nord-Mayenne a assisté à la remise du trophée du cross-country au champion départemental Tony Foulon (photo 1).
Inscrit au club de l’Intrépide de Pré-en-Pail, cet enfant du pays espère porter haut les couleurs de la commune au championnat régional qui aura lieu dimanche 1er février à La-Roche-sur-Yon (Vendée).
Dans ses voeux aux habitants de la commune (photo 2), Yannick Favennec a souligné le dynamisme de Le Horps et de son maire conseiller général, Gérard Dujarrier, qui a l'image de Tony Foulon, croient en leurs potentiels, en leurs atouts, et se donnent les moyens d'atteindre leurs objectifs.

Moulay : Yannick Favennec aux voeux de la commune


Vendredi 23 janvier, en début de soirée, le député du Nord-Mayenne, Yannick Favennec, a assisté aux voeux de la commune de Moulay.
Le nouveau maire, Frédéric BORDELET et son équipe, avaient organisé un cérémonie différente des années précédentes, avec notamment, un diaporama des événements forts de l'année 2008.
Les réalisations et les projets sont nombreux et la commission communication sait promouvoir, non seulement l'action municipale, mais aussi, la commune à l'extérieur. Nul doute que cette nouvelle équipe et son jeune maire sont très motivés.

Ambrières-les-Vallées : Yannick Favennec visite l'entreprise MCO




Vendredi 23 janvier, le député du Nord-Mayenne s'est rendu à l'entreprise de menuiserie MCO à Ambrières-Les-Vallées, à l'occasion de la cérémonie conviviale destinée à fêter un nouveau marché avec la Californie.
Dans un bâtiment très retiré, au bout d'une rue étroite, une dizaine de compagnons (photo 1) exercent chaque jour leur savoir-faire pour réaliser des fenêtres et des portes sur mesure, notamment dans un secteur d'activité très pointu qui touche à la restauration du patrimoine. Musées, châteaux, bâtiments anciens, mais aussi contemporains aux dimensions qui sortent des standards, MCO a un vrai savoir-faire.   
Son talent, reconnu en Europe, l'est depuis peu par les Américains, qui pour la troisième fois viennent de confier à la petite entreprise d'Ambrières-les-Vallées un marché de près de 60 pièces, dont certaines dépassent les 3m de haut.
Vendredi, Arnaud de Vitton, le dirigeant de MCO et Raphaël du Mérac, le gérant (à gauche sur la photo 2), ont fait visiter à Yannick Favennec la société soulignant le dynamisme de cette PME qui a créé en peu de temps six emplois et qui met un point d'honneur à transmettre son savoir aux jeunes.
Pour le député du Nord-Mayenne cette entreprise locale mérite d'être soutenue et encouragée dans son développement. "Elle est l'illustration même de ces petites structures solidement enracinées dans nos territoires ruraux, sources d'emplois stables, et qui sont pour le savoir-faire Nord-Mayennais, Mayennais et Français un vrai étendard. "


vendredi 23 janvier 2009

Yannick Favennec dénonce la disparition du secrétariat d'Etat à la Vie associative

Par le biais d'un courrier, le député du Nord-Mayenne a fait part au Président de la République et au Premier ministre, de sa stupéfaction à la découverte, lors du remaniement ministériel, de la disparition du secrétariat d'Etat à la Vie associative.
"Ne plus avoir d'interlocuteur identifié chargé de la Vie associative dans le Gouvernement est un signe négatif envoyé à l'engagement bénévole, leur a-t-il indiqué.
Je ne comprends pas un tel choix ! Le bénévolat et la vie associative sont indispensables au maintien et au renforcement du lien social dans nos territoires.
A l'heure où nous traversons une crise d'une ampleur sans précédent, la solidarité est plus que jamais essentielle, et cette solidarité est en grande partie portée par le monde associatif.
Pour continuer d'avancer, en dépit des difficultés, les bénévoles ont besoin de se sentir soutenus et reconnus par le Gouvernement", leur a notamment écrit Yannick Favennec.
C'est pourquoi, le député mayennais a demandé au Président de la République et au Premier ministre de rétablir le secrétariat d'Etat à la Vie associative.


jeudi 22 janvier 2009

Livret A : Yannick Favennec s'étonne de la prise de position du PS mayennais

Le député du Nord-Mayenne s'étonne de la demande faite par le PS mayennais au Gouvernement de renoncer à la baisse du taux de rémunération du livret A à 2,5%.
"Ce taux baisse parce que les taux d'intérêts baissent et que l'inflation qui avait atteint des records l'année dernière a fortement chuté, ce qui est plutôt mieux pour le pouvoir d'achat des Français."
Pour Yannick Favennec, "le PS devrait savoir que le taux du Livret A est une sorte de « taux directeur » de l'épargne. Il joue un rôle clé, car quand il baisse, c'est le coût du crédit à l'économie qui diminue. Et en cette période de crise, le crédit moins cher pour les Français et pour les entreprises, c'est essentiel !"
Et d'ajouter : "je m'étonne d'autant plus de cette prise de position que le Livret A sert à financer la construction et la rénovation des logements sociaux. Une baisse du taux du Livret A, c'est bon pour le logement social. Elle contribue au plan de relance en réduisant les taux d'intérêt et donc le coût de financement de la construction de logements sociaux, ce qui va permettre d'en construire davantage.
Au lieu de céder à la facilité de la protestation permanente, de l'indignation morale, et des réponses politiques opportunistes, démagogiques et irresponsables, le PS devrait méditer cette démonstration :
Quand le taux du Livret A était à 4%, l'inflation était à 3,5%. Le taux du Livret A était donc seulement à 0,5% au-dessus de l'inflation. A 2,5%, le taux de Livret A reste 1,5% supérieur à l'inflation. Le Livret A reste donc un placement très intéressant pour nos concitoyens ! "

mercredi 21 janvier 2009

Yannick Favennec salue la performance du pilote David Frétigné au Paris-Dakar

Le député du Nord-Mayenne se réjouit de la troisième place au Paris-Dakar, du pilote David Frétigné, licencié au Moto-club d'Ernée.
"Par sa course, par son résultat et par son état d'esprit, confie Yannick Favennec, David Frétigné a véhiculé une belle image du sport et des valeurs sportives en Mayenne et notamment du Nord-Mayenne.
Il a démontré qu'avec de petits moyens, mais une volonté forte, du talent et une bonne équipe, il est possible de se hisser au plus haut niveau.

David Frétigné nous a procuré des frissons et de l'émotion. Nous pouvons être fiers de sa performance, fier pour lui, pour sa famille, mais aussi pour le Moto-club d'Ernée et pour notre territoire".

mardi 20 janvier 2009

Yannick Favennec à la première cérémonie de voeux de la communauté de communes du Bocage mayennais


Lundi 19 janvier au soir, le député du Nord-Mayenne a participé à la première cérémonie des voeux organisée par Dominique COLLET, président de la communauté de communes du Bocage mayennais (CCBM).

En présence des élus représentant les 27 communes et les trois cantons de la CCBM, Yannick FAVENNEC a salué chaleureusement les forces vives de ce territoire qui représente près d'un tiers de sa circonscription.

Il a, également, rendu hommage au dynamisme et à l'ancrage territorial et familial des entreprises du bocage mayennais, parmi lesquelles la Sérap, représentée par son président Eric BOITTIN, élu manager de l'année 2008.

lundi 19 janvier 2009

Javron-les-Chapelles, Chevaigné-du-Maine, Madré : de nombreuses cérémonies de voeux au programme de Yannick Favennec



Le député du Nord-Mayenne a terminé son week-end du 17-18 janvier, par des cérémonies de voeux à Javron-les-Chapelles (photo 1), à Chevaigné-du-Maine (photo 2 avec le maire Claude Roulland) et à Madré (photo 3 avec le maire Michel Rioual).
En 48h Yannick Favennec s'est rendu à huit cérémonies de voeux et a rencontré près d'un millier de personnes. "Ce sont des week-end de terrain comme je les aime", confie-t-il.

France 3 Ouest : Roselyne Bachelot en Mayenne

Découvrez le reportage de France 3 Ouest sur la visite de la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, en Mayenne, vendredi 16 janvier, et notamment à l'hôpital d'Ernée, aux côtés de Yannick Favennec, en cliquant sur le lien ci-dessous.
http://jt.france3.fr/regions/popup.php?id=c44a_1920&video_number=2

Yannick Favennec prône le rassemblement et une stratégie d'union départementale


A l'occasion de ses voeux aux élus, samedi 17 janvier, le député du Nord-Mayenne a rappelé combien il est nécessaire de se rassembler pour avancer tous ensemble dans la même direction.
"Arrêtons de jouer petits bras les uns contre les autres et cherchons ensemble les moyens de progresser puisqu’au final, nos voulons tous la même chose : Contribuer au développement d’un territoire qui soit au service des Mayennais", leur a-t-il lancé.
"Ce n’est pas parce que je suis maintenant président départemental de l’UMP que je vais changer mon mode de fonctionnement et mon état d’esprit.
En revanche je veux utiliser cette nouvelle responsabilité pour, avec le patron des socialistes, Guillaume Garot, qui est élu de Laval et le patron des centristes, Jean Arthuis, qui est élu du Sud-Mayenne, former un front départemental commun afin de défendre les atouts de chacun de nos territoires, dans une stratégie d’union départementale, dans l’intérêt de tous les Mayennais.
Nous ne devons pas nous opposer stérilement, mais avancer ensemble dans la même direction.
Je veux aussi vous rassurer : ce n’est pas parce que j’ai cette nouvelle responsabilité départementale que je vais être moins disponible ou moins présent sur le terrain. Ce serait mal me connaître que de l’imaginer.
Je suis d’abord l’élu de ma circonscription, j’ai besoin de ce lien permanent avec les Nord-Mayennais et avec vous, et je veux vous dire que je déploierai tout au long de l’année 2009 encore davantage d’énergie et d’enthousiasme au service des 89 communes et des 11 cantons que vous représentez."

Elections régionales : Pour Yannick Favennec, les Mayennais peuvent déjà faire la différence entre Roselyne Bachelot et Jacques Auxiette

Vendredi 16 janvier, à l’occasion de la réunion UMP avec la ministre de la Santé, candidate à la tête de liste de la majorité présidentielle pour les élections régionales de 2010, le président départemental de l’UMP et conseiller régional UPL, Yannick Favennec, a annoncé la création d’un comité de soutien mayennais à la candidature de Roselyne Bachelot.
"Nous avons besoin de toi à la tête de la région des Pays-de-la-Loire, besoin de ta compétence, de ton expérience, de ton talent, de ton énergie, de ta force de caractère et aussi de ta fidélité à François Fillon et au Président de la République" lui a-t-il déclaré.
Pour Yannick Favennec, "il est essentiel que les Mayennais fassent la différence entre l’actuel président de région qui vient deux jours en Mayenne, les 14 et 15 janvier, avec huit collaborateurs payés par le contribuable ligérien et qui n’apporte rien de concret au département, et la ministre de la Santé qui vient une journée ; le 16 janvier, avec trois collaborateurs pour, entre autres, donner 22 millions d’euros à la Mayenne (11 millions pour le nord et 11 millions pour le sud)."
Yannick Favennec dénonce l’attitude de la majorité régionale de gauche qui a, de plus, dépensé 300 000 euros pour ses vœux.
Pour le président départemental de l’UMP et conseiller régional, "la région des Pays-de-la-Loire a besoin d’une équipe soucieuse du denier public et équitable envers tous les territoires. Les Mayennais sauront faire la différence entre un président qui privilégie les dépenses de communication, de réception et de voyage et Roselyne Bachelot, une candidate modeste avec elle-même mais généreuse avec les autres, dont la Mayenne !".

dimanche 18 janvier 2009

En 2009, Yannick Favennec choisit d'avancer, c'est-à-dire de réformer.




Samedi 17 janvier, c'est dans une ambiance particulièrement conviviale que le député du Nord-Mayenne et son suppléant ont présenté leurs voeux à une centaine d'élus de la circonscription.
"En dépit de cette période de crise, a d'emblée expliqué Yannick Favennec, nous avons décidé de maintenir cette manifestation qui nous permet de démarrer l’année ensemble, dans la convivialité et l’amitié, mais vous comprendrez tous, aisément, qu’elle revêt en ce début 2009 un caractère un peu plus sobre et un peu plus simple.
Vous le savez tous, nous les élus, nous nous devons d’être modestes avec nous-mêmes et généreux avec les autres.
Je sais que c’est ce que vous faites, vous, mais je regrette que tous n’aient pas cette même conscience, à commencer par le président du conseil régional des Pays-de-la-Loire qui n’a pas hésité à être généreux avec lui-même et à dépenser 300 000 euros pour sa cérémonie de vœux, à Nantes."
Puis, après avoir rendu hommage à l'action du sous-préfet, le député du Nord-Mayenne a regardé dans le rétroviseur du temps et évoqué l'action du Gouvernement, en 2008, pour se préparer à affronter la crise.
"Face à cette déferlante imprévisible, nous ne sommes pas restés les bras croisés, et je crois que l’on peut reconnaître au Président de la République une réactivité et une activité qui permettent non seulement à la France, mais aussi à l’Union européenne, d’aborder 2009 avec des réponses d’envergure, évolutives, et des outils concrets adaptés.
On peut penser tout ce que l’on veut du Président de la République, et il m’arrive, vous le savez, de ne pas toujours être d’accord avec lui, d'ailleurs je ne vais pas voter l'ouverture des magasins le dimanche, mais je crois que personne, aujourd’hui, ne peut nier qu’il y a un capitaine à la barre.
Le Gouvernement met tout en œuvre pour que notre pays surmonte la crise au lieu de la subir et pour relèver le défi du changement qui s’offre à lui.
Face à cette crise, nous avons deux alternatives possibles : le choix de l’immobilisme. On peut effectivement ne rien faire, rester les bras croisés et attendre que cela passe pendant que les autres pays, eux se mobilisent.
Mais ce n’est pas en renonçant à agir que l’on rassure, parce que l’immobilisme, ce sont les plus fragiles qui le payent !
Ou alors, on se dit qu’il n’y a pas d’autre choix que d’avancer, c’est-à-dire réformer. 
Nous avons, en effet, trop tardé à nous réformer et, dans certains secteurs, à cause de ce retard, les dégâts seront plus importants.
C’est, aux côtés du Président de la République et du Gouvernement, la voie que je choisis, et je vais essayer tout au long de cette année 2009, de faire, avec vous, de cette crise, une véritable opportunité de changement."

Voeux de Yannick Favennec : La déviation de Mayenne sera une priorité de l'Etat


Au cours de sa cérémonie de voeux aux maires, présidents de communauté de communes et conseillers généraux, en compagnie de son suppléant Daniel Métairie, le député du Nord-Mayenne s'est arrêté un instant sur le dossier de la déviation de Mayenne.
"Nous avons réalisé la première tranche du contournement de Mayenne, mais le plus important reste à faire, c’est-à-dire la deuxième tranche entre Moulay et Mayenne.
J’ai entendu le maire de Mayenne (qui a eu la délicatesse républicaine, contrairement à son prédécesseur, de m’inviter à sa cérémonie de vœux), dire qu’il n’attendrait pas 4 ans pour la deuxième tranche de la déviation, qu’il se rassure, moi non plus !
J’agis et je me bats pour cela, comme je me suis battu pour la première tranche. D’ailleurs, sur ce dossier, mes amis, j’en connais beaucoup qui parlent, mais assez peu qui pourraient donner des leçons !
Je peux vous dire aujourd’hui, sous le contrôle de monsieur le sous-préfet, qu’après avoir multiplié les interventions, non seulement auprès du ministre, mais aussi auprès du préfet de région, que cette deuxième tranche de la déviation de Mayenne sera inscrite comme chantier prioritaire de l’Etat dans le PDMI (plan de développement et de modernisation des itinéraires) qui sera rendu public par l’Etat d'ici à la fin de ce trimestre et qui s’étalera sur cinq ans, c’est-à-dire jusqu’en 2014.
Par ailleurs, l’engagement pris, en septembre dernier, par Dominique Bussereau d’un calendrier et du financement d’une étude d’itinéraires relative à la modernisation et à la sécurisation de la Nationale 12, entre Alençon et Fougères, sera respecté et inscrit aussi au PDMI".
Le sous-préfet de Mayenne a quant à lui ajouté que les crédits d'étude pour le contournement d'Ernée devraient aussi figurer au PDMI.

Yannick Favennec rend hommage au sous-préfet de Mayenne, Philippe de Gestas de Lesperoux


Fidèle à la tradition qu'il a instaurée depuis sa première élection de député, Yannick Favennec a présenté, samedi 17 janvier, en fin de matinée, à sa permanence parlementaire, ses voeux aux maires, conseillers généraux et présidents de communauté de communes, de sa circonscription.
Devant une centaine d'élus locaux, le député du Nord-Mayenne a souhaité saluer le sous-préfet de Mayenne, "dont la présence renforce la solennité de ces vœux et qui prendra, pour la première fois (et pour la dernière !) la parole dans ce lieu".
En effet, Philippe de Gestas de Lesperoux va rejoindre la capitale des Côtes-d’Armor, Saint-Brieuc, en qualité de secrétaire général de la préfecture, d'ici quelques jours.
Yannick Favennec a tenu à lui dire combien, au cours des 18 mois passés à travailler ensemble, il a apprécié sa disponibilité, sa proximité avec chaque élu, sa simplicité, son sens, non seulement de l'intérêt de l'Etat, mais aussi de l'intérêt général, avec ce qu'il faut d'autorité naturelle quand on représente l'Etat et le Gouvernement.
"Vous conjuguez à la fois compétence et autorité, et le résultat, à l'arrivée, c'est l'efficacité, lui a confié le député du Nord-Mayenne. Vous êtes devenu un acteur à part entière  de notre territoire, soucieux comme nous le sommes tous , ici, de son développement et de son attractivité. Nous vous apprécions beaucoup, et nous allons vous regretter !"
Yannick Favennec a conclu son hommage au sous-préfet en formulant un voeu, celui que "cette promotion vous donne l’opportunité, dans quelques années, de revenir dans notre beau département, revêtu de l’uniforme de préfet."

samedi 17 janvier 2009

Yannick Favennec aux voeux de Champéon et de la Baroche-Gondouin

Vendredi 16 janvier, après avoir tenu, à Laval, une réunion UMP avec la ministre de la Santé Roseyne Bachelot, le député du Nord-Mayenne s'est rendu à Champéon pour les voeux du maire Christian Sabran.
Il était aux côtés des élus de la commune, mais aussi du président de la communauté de communes, Patrick Soutif, et du conseiller général, Gérard Dujarrier (voir photo).
Aux alentours de 22h, le député du Nord-Mayenne a rejoint son suppléant, Daniel Métairie, qui présentait ses voeux aux habitants de la Baroche-Gondouin.

11 millions d'euros pour l'hôpital de Mayenne, Yannick Favennec exprime sa satisfaction

Yannick Favennec se réjouit des annonces faites par la ministre de la Santé, madame Roselyne Bachelot, lors de sa visite, à son invitation, à l’hôpital local d’Ernée, vendredi 16 janvier.
"Non seulement la ministre a conforté l’hôpital local d’Ernée comme hôpital rural de proximité, mais elle a également indiqué qu’elle ne fermerait aucun établissement de ce type.
Par ailleurs, elle a entériné la subvention de l’Etat d’un montant de onze millions d’euros pour la réalisation de la deuxième tranche des travaux de l’hôpital de Mayenne, c’est-à-dire 50 % du coût global.
Cette excellente nouvelle, non seulement pour la ville de Mayenne, mais également pour tout le Nord-Mayenne, est le résultat du travail commun entre la direction, le personnel, les élus locaux et le député du Nord-Mayenne."
Pour Yannick Favennec "c’est là une formidable démonstration que lorsque l’on est capable de travailler ensemble sur un projet structurant pour notre territoire, l’efficacité et les résultats sont au rendez-vous. "

vendredi 16 janvier 2009

Régionales : Aux côtés de Yannick Favennec, les militants UMP soutiennent la candidature de Roselyne Bachelot





Vendredi 16 janvier, en début de soirée, Yannick Favennec, président de l'UMP en Mayenne a chaleureusement accueilli (photo 1), Roselyne Bachelot, candidate à la candidature pour conduire la liste de la majorité présidentielle aux élections régionales dans les Pays-de-la-Loire.
Pour sa première réunion de campagne, la ministre de la Santé a choisi de venir rencontrer des militants UMP de la Mayenne.
Yannick Favennec a remercié Roselyne Bachelot d'avoir décidé de faire une première étape à Laval (photo 2). "Ce choix, nous l’interprétons comme un double signe, lui a expliqué le président départemental de l'UMP : 
Le premier c’est qu’il n’y a pas que le Maine-et-Loire dans ton cœur. Tu as toujours su témoigner à notre département beaucoup d’affection (...). Nous avons besoin de ta compétence, de ton expérience, de ton talent, de ton énergie, de ta force de caractère et aussi de ta fidélité à François Fillon.
Le second signe de ta présence, ici, ce soir, c’est que tu mesures à quel point la Mayenne souffre d’avoir été délaissée depuis cinq ans par la majorité de gauche de la région."
Roselyne Bachelot a ensuite, expliqué les raisons de son engagement, évoquant les propositions qui lui ont été faites de conduire une liste à Paris et son refus immédiat, car son attachement à la région des Pays-de-la-Loire fait d'elle une femme les pieds solidement ancrés dans son territoire. "Je ne suis pas une nomade de la politique" a-t-elle clamé. 
Puis, la ministre a dénoncé l'attitude de la majorité de gauche qui a augmenté les impôts, les dépenses de fonctionnement et les dépenses de communication.
Elle a également fustigé les dépenses du conseil régional pour les voeux : 300 000 euros. "Par ces temps de crise, c'est indécent! " s'est-elle emportée.
Très en forme, Roselyne Bachelot a montré des qualités de chef de file qui ont remporté l'adhésion des militants UMP de la Mayenne. D'ores et déjà un comité de soutien à sa candidature a été créé.
Avant de partir, la ministre s'est prêtée aux séances photos avec de nombreux militants (photo 4), ou encore avec Samia Soultani-Vigneron, secrétaire départementale de l'UMP et Guillaume Chevrollier, délégué de la deuxième circonscription (photo 5).

Lassay-les-Châteaux : Yannick Favennec aux voeux de la maison de retraite



Après avoir quitté la ministre de la Santé, le député du Nord-Mayenne s'est rendu en fin d'après-midi, à Lassay-les-Châteaux, pour assister aux voeux de la maison de retraite Les Tilleuls et remettre des médailles à trois membres du personnel pour 30 années d'activité professionnelle.
Après les discours, tous ont partagé la galette des rois.