mercredi 26 juillet 2017

Yannick FAVENNEC dénonce la décision du gouvernement de baisser le montant des APL

Le député UDI Les constructifs de la Mayenne dénonce la décision du gouvernement de baisser de cinq euros le montant des APL.

Si cette baisse est « une petite somme » pour la secrétaire d’Etat en charge de l’égalité hommes/femmes, Yannick FAVENNEC considère que cela aura un impact sur le budget des personnes aux faibles revenus qui en bénéficient, notamment les étudiants.

Pour le député mayennais, « la baisse des dépenses de l’Etat ne doit pas se faire au détriment des plus pauvres et des classes moyennes. Il ne faut pas se tromper de cible. Des économies beaucoup plus significatives et plus justes peuvent être faites sur d’autres postes de dépense ».

C’est la raison pour laquelle il souhaite que le gouvernent revienne sur « cette mesure qui ne réglera pas le problème du déficit de l’Etat ».

jeudi 20 juillet 2017

Yannick FAVENNEC démissionne de sa vice-présidence à la région des Pays-de-la-Loire

Conformément à la loi sur le non cumul des mandats, le député UDI Les constructifs a démissionné de sa vice-présidence à la région des Pays-de-la-Loire.

"Je suis fier du travail que j'ai pu accomplir tout au long de ces dix-huit mois, et notamment du Pacte sur la ruralité qui accompagnera les élus et nos communes dans leurs actions pour un développement harmonieux et une plus grande attractivité", explique Yannick FAVENNEC.



mardi 18 juillet 2017

Un week-end du 14 juillet sous le signe de la convivialité pour Yannick FAVENNEC

Le 14 juillet dernier, le député UDI Les constructifs de la Mayenne a remis les trophées de la 3ème édition de la course La Populaire, à Mayenne, organisée par Jean-Michel TRIDON et son équipe de bénévoles, avant de participer  au traditionnel 14 juillet à Chailland au cours duquel il a savouré l'excellent cochon grillé préparé par les bénévoles de la commune, avant de rejoindre le jury du concours Les peintres dans la rue.



C'est à un autre rendez-vous traditionnel que Yannick FAVENNEC s'est rendu le lendemain : le cochon grillé de Vautorte qui rencontre chaque année un très grand succès.


Pour le député mayennais, "ces manifestations sont des moments phares du mois de juillet qui contribuent à l'animation et à l'attractivité de notre territoire".


mercredi 12 juillet 2017

Yannick FAVENNEC siège dans la commission de la défense à l'Assemblée nationale

Le député UDI Les Constructifs de la Mayenne a rejoint la commission Défense à l’Assemblée nationale. « Au cours de cette législature, nous serons amenés à travailler sur différents dossiers relatifs à la politique de sécurité et de défense de la France, tant sur les théâtres d’opérations extérieures que sur notre territoire national », explique Yannick FAVENNECIl précise vouloir être « tout particulièrement attentif aux mesures du gouvernement envers la gendarmerie, notamment quant à son rôle dans les territoires ruraux ».

Le député mayennais souligne également son intention d’être « extrêmement vigilant en ce qui concerne les anciens combattants trop souvent oubliés des politiques publiques, alors qu’avec la recrudescence des conflits liés à la lutte contre le terrorisme, 24 300 membres sont ainsi venus grossir les rangs des anciens combattants, entre octobre 2015 et octobre 2016, portant leur nombre à plus de un million deux cent mille ».

Pour Yannick FAVENNEC, « la nation se doit d’avoir une politique de reconnaissance envers les anciens combattants, à la hauteur de leur engagement pour défendre notre liberté, notre sécurité et notre démocratie. Aussi, je regrette qu’il n’y ait aucun membre du gouvernement en charge du Monde combattant alors que les anciens combattants ont besoin d’un interlocuteur identifié pour défendre leurs dossiers notamment celui de la retraite et celui de l’attribution de la carte du combattant pour tous ceux qui étaient en Algérie après les Accords d’Evian, etc.»

Après avoir auditionné la ministre de la Défense la semaine dernière, le député mayennais entendra avec ses collègues de la commission, le général Pierre de Villiers, chef d’état-major des armées, ce mercredi 12 juillet.


lundi 10 juillet 2017

Des week-ends de terrain au programme de Yannick FAVENNEC

Le député UDI Les Constructifs de la Mayenne sillonne chaque week-end sa circonscription à l'occasion des différentes manifestations qui sont organisées.

Il s'est ainsi rendu à l'inauguration de la liaison douce cyclo-piétonne entre Contest et Saint-Baudelle, a participé aux comices agricoles des cantons de Loiron-Ruillé, d'Ernée et d'Ambrières-les-Vallées et fêté les cinquante ans de l'Etoile sportive de Beaulieu-sur Oudon.

Yannick FAVENNEC était aussi à Laval aux côtés du président du conseil régional, Bruno RETAILLEAU, pour procéder à l'inauguration de la ligne TER entre Laval et Nantes. Puis il a rejoint la fête communale de Neuilly-le-Vendin avant de se rendre, comme chaque année, à la fête de Mégaudais qui vise à contribuer à la réhabilitation de l'église et à la fête communale d'Alexain avec sa traditionnelle course de brouettes.





Le week-end dernier était riche en moments forts et variés. Yannick FAVENNEC a tout d'abord participé à l'inauguration des travaux d'aménagement de l'accessibilité du centre bourg de la commune de Vieuvy. Le député mayennais s'est ensuite rendu à Fougerolles-du-Plessis pour l'inauguration de la Maison de santé. Puis il a rejoint Saint-Pierre-des-Landes afin d'assister à l'arrivée de la course cycliste.

Sa journée s'est terminée au Festival Le foin de la rue où il va tous les ans saluer les bénévoles et les organisateurs avant de découvrir les différents groupes venus se produire à Saint-Denis-de-Gastines.

Dimanche, après le vide-grenier de Placé, et comme il est de tradition depuis quinze ans, Yannick FAVENNEC a retrouvé les bénévoles du comité des fêtes de Carelles pour accueillir avec eux Miss France venue participer au défilé du Corso fleuri. A cette occasion, il a également pu assister à l'élection de Miss Mayenne.




vendredi 7 juillet 2017

Discours de politique générale du Premier ministre : Yannick FAVENNEC s'inscrit dans une vigilance constructive

Le député UDI de la Mayenne s’est abstenu lors du vote de confiance au gouvernement suite au discours de politique générale du Premier ministre Edouard PHILIPPE.

« Si je partage plusieurs projets détaillés par le Premier ministre, comme la hausse de la prime d’activité afin de récompenser le travail, la revalorisation de l’allocation adulte handicapé et du minimum vieillesse, le très haut débit dans tous les territoires d’ici 2022, la lutte contre le décrochage scolaire, la création d’un système plus juste de retraite par points, explique le député mayennais, j’ai encore des réserves sur des dossiers contre lesquels je m’étais engagé pendant ma campagne. 

Ainsi, je suis opposé au projet d’augmentation de la CSG qui pénalisera inévitablement les retraités et les professions libérales. Je ne soutiens pas non plus la volonté du gouvernement de supprimer la taxe d’habitation. Je suis en effet profondément attaché à la décentralisation et à l’autonomie des collectivités territoriales. C’est la raison pour laquelle je ne suis pas favorable à une telle mesure.

De plus l’engagement du gouvernement aux côtés du monde agricole ne me paraît pas assez ambitieux, et sa volonté de lutter contre la fracture territoriale semble encore trop frileuse.

Aussi, je resterai mobilisé sur tous ces dossiers et serai une force de proposition constructive pour le gouvernement d’Edouard PHILIPPE. »

mardi 4 juillet 2017

Réforme des institutions : Le oui, mais de Yannick FAVENNEC

Le président de la République s’est exprimé hier devant les députés et sénateurs réunis en Congrès à Versailles.

A cette occasion, il a évoqué plusieurs chantiers, notamment celui de la réforme des institutions.

En tant que député UDI Les Constructifs, je considère que cette réforme va dans le bon sens car il est plus que jamais nécessaire de retisser un lien de confiance solide entre les citoyens et les élus. Notre démocratie est forte de ses institutions. Il faut donc les pérenniser tout en les modernisant.

Pour autant, il faut se garder d’un antiparlementarisme aussi démagogique que dangereux pour le fonctionnement de notre République.

Ainsi, si la diminution du nombre de parlementaires peut paraître judicieuse pour les finances publiques, il faut faire attention à ce que le critère retenu ne soit pas uniquement celui de la population.

En effet, définir le nombre de députés au prorata du nombre d’habitants dans les départements entraînera inévitablement une représentation très faible des territoires ruraux par rapport aux territoires urbains et la Mayenne pourrait se retrouver à terme avec deux députés voire un.

Par ailleurs, je considère que la limitation du nombre de mandat est une atteinte à la démocratie. Le choix revient aux électeurs ! La question à laquelle il faut apporter une réponse concrète n’est pas celle de la limitation du nombre de mandats mais celle du statut de l’élu.

C’est en effet en permettant aux élus d’avoir un véritable statut encadré et transparent, et qui prévoira des mesures pour inciter les candidats à se présenter aux élections que nous permettrons aux électeurs de choisir celui qui leur paraît le plus compétent pour défendre leurs intérêts