vendredi 29 novembre 2013

Yannick Favennec et Muguette Dini se félicitent de l'adoption à l'unanimité de la proposition de loi sur les maisons de naissance

Muguette DINI, Sénatrice UDI-UC du Rhône, auteure de la proposition de loi sur les maisons de naissance, et Yannick FAVENNEC, député de la Mayenne, rapporteur du texte à l’Assemblée nationale se réjouissent de l’adoption à l’unanimité par l’Assemblée nationale de cette proposition de loi à l’occasion de la journée d’initiative parlementaire du Groupe UDI. Ce texte a force de loi.

"C’est une réelle satisfaction que l’Assemblée nationale, après le Sénat, ait adopté à l’unanimité ce texte attendu tant par les sages-femmes que par de nombreux couples. Le succès de cette proposition de loi illustre l’étroite coordination du travail de nos deux groupes parlementaires depuis maintenant un an et demi " ont déclaré Muguette DINI et Yannick FAVENNEC. 

"Les maisons de naissance, dont l'expérimentation est prévue pour 5 ans, permettent un accompagnement global et personnalisé de la femme et du couple par une même sage-femme ou un binôme de sages-femmes, de la première visite prénatale, à l’accouchement et aux soins post-partum".
 
"Ces structures autonomes sont destinées à accueillir des femmes qui souhaitent accoucher dans des conditions moins médicalisées que dans une unité d’obstétrique classique. Elles sont prévues pour accueillir un nombre raisonnable de naissances par année, afin de lui conserver un caractère intime, familial et convivial". 

"Les femmes suivies au sein des maisons de naissance sont celles dont la grossesse et l’accouchement se déroulent de manière physiologique, c’est-à-dire sans pathologie particulière".

 Séance publique - Jeudi 28 novembre 2013
Expérimentation des maisons de naissance
Voir la vidéo



Conclusion 
Voir la vidéo
 

jeudi 28 novembre 2013

Reconnaissance du vote blanc : Yannick FAVENNEC regrette l’attitude du gouvernement



Yannick FAVENNEC se réjouit de l’adoption, jeudi 28 novembre, par l’Assemblée nationale de la proposition de loi du groupe UDI visant "à la reconnaissance du vote blanc ".

Pour le député Mayennais "cette proposition permettra, enfin, d’opérer une distinction claire entre trois phénomènes électoraux : l’abstention, le vote nul parce qu’irrégulier et le vote blanc du citoyen souhaitant participer à l’élection sans pouvoir retenir aucune des options politiques qui lui sont proposées". 

En revanche, Yannick FAVENNEC  "regrette que le gouvernement ait dénaturé le texte en laissant  adopter un amendement du groupe socialiste qui repousse l’application de cette loi, au plus tôt,  au  1er avril 2014, c’est à dire après les élections municipales des 23 et 30 mars prochains . En refusant l’application immédiate de cette proposition de loi, la gauche prend la responsabilité de favoriser le vote en faveur des extrêmes à l’occasion des municipales " conclut le député.

mercredi 27 novembre 2013

Ouverture des commerces la nuit dans les zones touristiques : Yannick FAVENNEC défend la proposition de loi UMP



Yannick FAVENNEC, porte-parole du groupe UDI,  a défendu, en commission des affaires sociales, la proposition de loi UMP sur "l’ouverture des commerces de nuit dans des zones touristiques d’affluence exceptionnelle ou d’animation culturelle permanente ». En Mayenne, à titre d’exemple, le quartier du Vieux Laval pourrait faire partie de ces zones.

Pour le député Mayennais, "les conditions préalables à l’élargissement des possibilités d’ouvrir certains magasins après 21h00, sont réunies dans ce texte : opportunité économique, besoin des habitants, nature des commerces, définition précise des zones, rôle des élus locaux, dialogue social et contre parties accordées aux salariés".

Dans son intervention, Yannick FAVENNEC a  insisté "sur la place et le rôle des élus, puisque le périmètre de ces zones sera établi par le Préfet sur proposition du maire". Enfin, il a rappelé que cette proposition de loi "constitue un moyen d’augmenter le pouvoir d’achat des salariés par une rémunération majorée tout en contribuant à la croissance et à notre attractivité économique ".

Voir la vidéo



mardi 26 novembre 2013

Sainte-Barbe, Sainte-Cécile, marchés de Noël... au programme du week-end de Yannick FAVENNEC

Yannick FAVENNEC s’est rendu aux  premiers marchés de Noël de sa circonscription,  ce week-end, et à la première cérémonie de la Sainte-Barbe de cette fin d’année.

Après avoir félicité le "manager de l’année", Éric HUNAUT, dirigeant de l’entreprise Faral, désigné par les D.C.F (Dirigeants Commerciaux de France) à Changé, Yannick FAVENNEC a remis les diplômes du travail et des maisons fleuries aux lauréats de la commune de Port-Brillet aux côtés du maire, Thierry Rousseau.
 
Port-Brillet : Yannick FAVENNEC assiste à la remise des diplômes du travail aux côtés du maire, Thierry ROUSSEAU.
Port-Brillet : Yannick FAVENNEC en compagnie des lauréats du concours des maisons fleuries.
Il a ensuite rendu visite aux organisateurs des marchés de Noël de La Bigottière et de Montaudin, les deux premiers de cette fin d’année,  dont " il a parcouru les allées et salué les exposants avec un réel bonheur".
 
La Bigottière : 1er marché de Noël pour Yannick FAVENNEC
Le député mayennais a également participé à sa première cérémonie de la Sainte-Barbe pour 2013, celle du  Centre de secours de Pontmain, au cours de laquelle il a rappelé son "profond attachement au corps des sapeurs-pompiers qu’ils soient professionnels ou volontaires".
 
Pontmain : 1ère cérémonie de la Sainte-Barbe pour Yannick FAVENNEC
Yannick FAVENNEC a profité de l’organisation de l’assemblée générale de la ligue régionale de la Fédération de cyclotourisme des Pays de la Loire,  à Ernée, pour féliciter les organisateurs et bénévoles venus des 5 départements de la région, et a pris plaisir à aller écouter le concert de l'orchestre d’harmonie de Saint-Denis-de-Gastines, qui fêtait la Sainte-Cécile.

lundi 25 novembre 2013

Yannick FAVENNEC inquiet pour l’avenir des chambres de métiers et de l’artisanat



Le député de la Mayenne vient d’alerter le ministre de l’Économie et des Finances sur les conséquences  de la réduction de 35 millions d’€ de ressources fiscales destinées aux chambres de métiers et de l’artisanat (CMA), prévue dans la loi de Finances 2014.

Pour Yannick FAVENNEC "la moitié du budget de fonctionnement des CMA est consacrée au financement de l’apprentissage. Cela signifie qu’une telle  restriction aboutirait à un arrêt des investissements dans les centres de formation des apprentis (CFA), et à une baisse du nombre des apprentis. Par ailleurs, de telles coupes budgétaires risquent de remettre  en cause l’implication des CMA auprès des entreprises artisanales qui sont, notamment dans nos territoires ruraux, les principaux pourvoyeurs d’emplois".

Pour le député mayennais, "en période de crise,  ces entreprises, en particulier les plus petites, ont besoin d’un accompagnement de qualité pour assurer la continuité de leur activité. Or, priver les chambres de métiers et de l’artisanat de ressources majeures revient à mettre en péril  ces entreprises et à condamner des métiers liés à l’apprentissage." 

vendredi 22 novembre 2013

22 novembre 1963 -12h30 : Yannick FAVENNEC rend hommage au Président John Fitzgerald Kennedy

" On  a tiré sur le Président ! ". Cette phrase, le 22 novembre 1963, vers 12h30 a fait le tour du monde en quelques instants, à coups de flashs spéciaux sur toutes les ondes des postes de radio de l’époque.
JFK à Dallas quelques secondes avant son assassinat le 23 novembre 1963 à 12h30.

J’avais 5 ans ... 50 ans après, le mythe Kennedy est toujours là.

Chacun peut penser ce qu’il veut de John Fitzgerald Kennedy, il n’empêche qu’il fut bien l’icône d’une époque où l’on croyait que tout était possible.

En ce qui me concerne, le personnage et le Président me fascinent.

Le personnage ne peut pas laisser indifférent : son sourire professionnel, son courage héroïque pendant la guerre, son rapport aux femmes, ses problèmes de santé, ses liens ambigus avec la mafia, son débat télévisuel contre Nixon ... Comme le définit Frédéric Martinez dans l’ouvrage qu’il lui consacre (Kennedy) :"Jack ne prend, ne donne rien", mais selon le mot d’une de ses conquêtes, " il apporte la vie. Ce n’est pas rien".

Quant au Président, 35ème  des États-Unis, après 1 036 jours au pouvoir, il restera comme un espoir fracassé, au goût inachevé. Pourtant, je suis convaincu qu’il aurait pu être un grand Président, un Président qui tranche, un Président qui décide : la conquête de l’homme sur la Lune, c’est lui qui l’a souhaitée; la fin de la guerre froide et le début de la détente, c’est lui qui les a initiés; la 3ème guerre mondiale, c’est lui qui l’a évitée (avec l’affaire de la crise des missiles de Cuba), le combat en faveur des droits civiques des Noirs américains, c'est lui qui la conduit...



Un demi-siècle après, pour les Américains, son assassinat reste un traumatisme aussi fort que les attentats du 11 septembre.



Pour moi, la légende de ce héros tragique est toujours là. Et elle n’est pas prête de s’effacer.   

                                                                                                 Yannick FAVENNEC.




jeudi 21 novembre 2013

Yannick FAVENNEC visite une maison de naissance



Le rapporteur de la proposition de loi relative à l’expérimentation des maisons de naissance a visité, le 21 novembre, ce qui préfigure une maison de naissance, située dans les locaux de la maternité des Bluets dans le 12ème arrondissement de Paris.

Yannick FAVENNEC en compagnie des sages-femmes et des parents à la maison de naissance des Bluets à Paris.
"Cette structure, gérée par l’association "Comme à la maison" (CALM), répond parfaitement aux critères de ce que l’adoption de la proposition de loi permettra d’expérimenter sur l’ensemble du territoire national. Rappelons qu’une dizaine de projets sont actuellement en cours : Paris, Pontoise, Rennes, Remiremont, Thonon Les Bains, Toulouse, Marseille, Beauvais."indique le député mayennais.

Yannick FAVENNEC,  qui a pu apprécier « la quiétude et le confort de ce lieu dédié à la grossesse et à la naissance », s’est longuement entretenu avec les sages-femmes, ainsi qu’avec des familles et a mesuré « l’intérêt que représente ce suivi individuel, personnalisé et global pour les futures parents qui le souhaitent ».

Rappelons que le texte de loi (adopté à l’unanimité en commission des Affaires Sociales le 19  novembre) sera examiné en séance publique, à l’Assemblée Nationale, le jeudi 28 novembre prochain dans l’après-midi.