mercredi 30 avril 2014

Yannick FAVENNEC vote contre le pacte de stabilité du gouvernement

Mardi 29 avril, l’Assemblée nationale a été amenée à voter sur le programme de stabilité proposé par le gouvernement.

Le député UDI de la Mayenne a voté contre, car « s’abstenir, dans le contexte actuel, cela revenait à ne pas prendre de position courageuse et à se cacher derrière des compromis  ambiguës ».

Pour le député mayennais, le pacte de stabilité du gouvernement se heurte à trois problèmes : « il est sans ambition structurelle et ne constitue pas l’amorce d’une véritable trajectoire de remise à plat de la dépense publique; il porte en lui-même un risque récessif majeur dans la mesure où les dispositions proposées – par leur incohérence et leurs risques d’effets collatéraux – peuvent très facilement devenir contre-productives ;  il a été bâti sur des hypothèses de travail très incertaines dont ne nous maîtrisons pas les évolutions et qui devraient nous inciter à plus de prudence ».


Yannick FAVENNEC estime que « ce programme n’envoie pas de signaux assez forts et que les conditions d’une relance de la croissance et d’un retournement de la situation sont absentes ».

mardi 29 avril 2014

Visionnez la vidéo de la Question d'actualité de Yannick FAVENNEC


Mardi 29 avril, le député UDI de la Mayenne a alerté le ministre de l'Economie sur la situation d'une PME en difficulté dans le nord-ouest mayennais, à l'occasion de la séance des Questions au gouvernement.




Yannick FAVENNEC pose une Question d'actualité à Arnaud MONTEBOURG sur l'avenir de l'entreprise Gontier à Landivy

L'entreprise Gontier à Landivy
lors d'une opération Portes-ouvertes.
Mardi 29 avril, dans le cadre de la séance des Questions au gouvernement, le député UDI de la Mayenne a posé une question au ministre de l’Economie sur l’avenir des petites et moyennes entreprises.

« Elles sont aussi créatrices de richesses, et par conséquent d’emplois, notamment dans nos territoires ruraux. Pourtant il n y a rien les concernant dans votre pacte de responsabilité », lui a notamment indiqué Yannick FAVENNEC.

Le député mayennais s’est appuyé sur l’exemple de l’entreprise GONTIER de Landivy. « Cette entreprise de fabrique de meubles emploie aujourd’hui 70 personnes. Elle vient d’être mise en redressement judiciaire au début de ce mois. 39 salariés vont être sacrifiés et licenciés mais, c’est à terme, le devenir de l’ensemble de cette entreprise qui est en jeu.

Comme les autres PME qui irriguent nos territoires, elle attend de votre part des décisions fortes et claires en matière de compétitivité. »

Et de conclure : Vous vous battez en faveur du « made in France », mais au-delà des discours que faites-vous pour sauver l’une des dernières entreprises d’un savoir-faire à la française de qualité, implantée dans un canton rural ? Et à quoi sert votre commissaire régional au redressement productif que les dirigeants de l’entreprise n’ont jamais eu la possibilité de rencontrer ? »



Réforme des régions : Elisabeth DOINEAU et Yannick FAVENNEC lancent une consultation des Mayennais


Quel avenir pour le département de la Mayenne dans la future fusion des régions annoncée par le Premier ministre, lors de sa déclaration de politique générale à l’Assemblée nationale ?

C’est justement la question que les deux conseillers régionaux UDI de la Mayenne veulent poser à leurs concitoyens.

Pour Élisabeth DOINEAU et Yannick FAVENNEC, "cette réforme est inéluctable. La recherche d’économies est indispensable et la simplification du millefeuille territorial peut y contribuer. Mais cela passe évidemment par une clarification des compétences de chaque collectivité territoriale".


Les deux conseillers régionaux refusent, par ailleurs, que "cette fusion se fasse au profit des seules métropoles et au détriment de territoires ruraux tels que la Mayenne. Il faut trouver un juste équilibre", insistent-ils.

Pour Yannick FAVENNEC et Elisabeth DOINEAU "le redécoupage des cantons a laissé des traces douloureuses, faute de concertation et de logique territoriale". C’est pourquoi, ils veulent que cette réforme régionale ait lieu "dans un dialogue étroit avec les acteurs locaux que sont les élus, les responsables socio-économiques et associatifs".

Un débat sur ce sujet aura lieu au conseil régional le 13 mai prochain. "Nous nous en réjouissons puisque nous l’avions demandé", confie les deux élus des Pays-de-la-Loire. "Mais avant d’y participer, nous souhaitons recueillir l'avis des Mayennaises et des Mayennais".

Yannick FAVENNEC et Elisabeth DOINEAU rappellent que "la Mayenne a été créée en 1790. Elle est issue de la partition du Maine. C’est un territoire de transition entre la Bretagne, la Normandie et l’Anjou qui sont des régions très différentes. C’est pourquoi, notre département est un peu écartelé aujourd'hui entre ces trois territoires et son rattachement aux Pays-de-la-Loire (région un peu artificielle car constituée de cinq départements aux identités bien différentes) n’était pas forcément naturel pour ses habitants



Cependant, le travail des exécutifs régionaux depuis le début de la décentralisation a réussi à donner une dynamique de communauté de destin. Peut-on maintenant séparer des départements qui ont appris à travailler ensemble ? Doit-on collaborer davantage avec la région Bretagne pour préparer une fusion ?", interrogent les deux élus.

Aussi veulent-ils échanger sur ces questions avec des responsables économiques, institutionnels, associatifs, des représentants du monde de la santé, de l’éducation, du monde culturel, sportif etc... 

Les Mayennais qui souhaitent envoyer également leur contribution à cette concertation peuvent le faire par courriel aux adresses suivantes :


lundi 28 avril 2014

Huit communes au programme du week-end de Yannick FAVENNEC

C'est un week end de terrain comme il les aime particulièrement que le député UDI de la Mayenne a vécu vendredi, samedi et dimanche derniers.

Ainsi, vendredi, après être allé visiter la maison d'assistantes maternelles (Mam) de Loiron qu'il va aider par une subvention parlementaire en 2015, Yannick FAVENNEC est allé saluer, au Bourgneuf-la-Forêt, les jeunes responsables de l'UMPS (Unité mobile de premiers secours), parmi lesquels Anaëlle BRUNET, qui fêtaient le premier anniversaire de leur association. Le député mayennais a voulu par sa présence souligner "l'importance toute particulière qu'il accorde à l'engagement bénévole chez les jeunes".

Yannick FAVENNEC aux côtés des jeunes responsables de l'unité mobile de premiers secours, au Bourgneuf-la-Forêt. 
"Vous êtes la relève et notre territoire a besoin de vous. Votre engagement et votre dévouement au service de la sécurité des habitants de notre territoire sont des actes citoyens très forts dont vous pouvez être fiers et pour lequel je souhaite vous féliciter et vous remercier du fond du cœur", leur a notamment dit Yannick FAVENNEC.

Samedi, le député de la Mayenne a assisté,  comme chaque année, à l'assemblée générale de la fédération départementale des chasseurs de la Mayenne qui se déroulait à Montsûrs. Là, le député UDI a insisté sur "le rôle de protecteurs de l'environnement et d'acteurs incontournables de la ruralité que sont les chasseurs", en les assurant de "son total soutien dans leur activité sportive et de loisir".

C'est à Mayenne que Yannick FAVENNEC a  participé aux commémorations de la journée du souvenir de la déportation, aux côtés du maire Michel ANGOT. Puis, le député a pris la route du canton de Loiron pour aller remettre aux participants du concours de pêche, organisé dans le cadre de la fête communale de Monjean, leur trophée aux vainqueurs.

Le soir, le député était aux côtés de ses sympathisants de l'association des Amis-du-Nord-Mayenne, présidée par son suppléant Daniel METAIRIE, qui organisait sa soirée cabaret annuelle à Saint-Georges-Buttavent.
 
Daniel METAIRIE, suppléant de Yannick FAVENNEC, est le président de l'association des Amis-du-Nord-Mayenne.
Une occasion supplémentaire pour le député mayennais de remercier les membres des ANM de "leur fidèle et précieux soutien". Il leur a rappelé "l'incontournable rendez-vous de la rentrée avec le traditionnel déjeuner champêtre de La Baroche-Gondouin, fixé au dimanche 7 septembre". Yannick FAVENNEC y fêtera ses 40 ans d'engagement politique. 

Les militants et sympathisants de l'association des Amis-du-Nord-Mayenne.
Dimanche, après avoir célébré la journée du souvenir de la déportation, au monument aux morts de  Pontmain, aux côtés des anciens combattants du secteur et du maire de la commune, Marie-Antoinette GUESDON, le député a participé à la fête communale de Hercé, en présence du nouveau maire Christian LECHERBAULT et de la nouvelle présidente du comité des fêtes Karine LOYANT.
Yannick FAVENNEC à la fête communale de Hercé.
Le parlementaire a salué ces nouveaux élus et a rendu hommage à l'ancien président du comité des fêtes de Hercé, Bernard ROGUES, au cours d'une cérémonie très chaleureuse et amicale. 

jeudi 24 avril 2014

Yannick FAVENNEC émet des réserves sur le programme de stabilité du gouvernement

Conformément aux engagements européens, le gouvernement français doit présenter à la Commission européenne un programme de stabilité budgétaire du pays pour la période 2014-2017. Il correspond aux objectifs gouvernementaux de désendettement et à la trajectoire des finances publiques de la France pendant les trois prochaines années.

Alors que l'Assemblée nationale doit se prononcer, le 29 avril prochain, sur ce projet, Yannick FAVENNEC émet des réserves sur le scénario gouvernemental. Celui-ci lui paraît « trop optimiste et pas suffisamment réaliste pour ramener le déficit public de l'Etat sous les 3 % de son produit intérieur brut à fin 2015 ».

Le député UDI de la Mayenne considère que « le ministre des Finances base son programme sur des projections beaucoup trop incertaines ».

En effet, le gouvernement table sur une amélioration de la conjoncture internationale, et notamment de la zone euro, sur près de 200 000 créations d'emplois d'ici 2017, et sur une véritable relance de la consommation des ménages.

Pour Yannick FAVENNEC, « les deux premières années du quinquennat de François HOLLANDE ont montré que le président de la République ne pouvait pas tenir ses promesses – trop optimistes - en matière de réduction du chômage et de reprise de la croissance ».


C'est pourquoi, il craint que « ce programme de stabilité soit dans le même esprit, c'est-à-dire des effets d'annonce qui finalement seront des annonces non suivies d'effets ».

vendredi 18 avril 2014

Yannick FAVENNEC réunit ses militants à Mayenne


Tirer les enseignements des élections municipales dans la circonscription, faire le point sur les dossiers d’actualité en cours pour le territoire et aborder la préparation des prochaines échéances européennes, tels étaient les principaux sujets que Yannick FAVENNEC avait fixé  à l’ordre du jour de la réunion de ses militants, à Mayenne.


Malgré l’approche du week-end Pascal, une centaine de militants et sympathisants de l’UMP et de l’UDI avait fait le déplacement, jeudi 17 avril, pour échanger avec leur député et débattre également de la situation politique au plan national. 

jeudi 17 avril 2014

Yannick FAVENNEC prépare deux débats avant l'été sur des thématiques importantes pour la circonscription

Mobilisé à l’Assemblée nationale sur les sujets qui touchent, notamment, la vie quotidienne des entreprises et l’emploi, le député UDI de la Mayenne travaille, en particulier, sur trois dossiers importants pour sa circonscription : la Sacem, la téléphonie mobile et les infrastructures routières.

La Sacem

A l'automne dernier, le député mayennais a rencontré le nouveau patron de la Sacem (photo ci-contre) parce que "c'est un dossier sur lequel je ne veux rien lâcher au nom des associations, de tous les bénévoles mais aussi des artistes", explique-t-il.

Outre la promesse de la mise en place de plusieurs réformes, Yannick FAVENNEC est ressorti de cette réunion avec l’engagement de la venue de Jean-Noël TRONC en Mayenne, comme l'avait fait son prédécesseur, pour rencontrer les responsables associatifs de la circonscription.

Le chanteur Alain CHAMFORT, membre du directoire de la Sacem, et présent lors de cette séance de travail, participera lui aussi au forum débat que le député organisera en juin prochain, à Ernée.

A l’ordre du jour de cet échange avec le monde associatif, la "simplification" annoncée par le nouveau patron de la Sacem : réforme de sa politique tarifaire, élargissement de sa gamme de services et dématérialisation de certaines procédures administratives (informatisations, prélèvements, etc...).

La téléphonie mobile

Yannick FAVENNEC a pu le constater sur le terrain, la dégradation du service de la téléphonie mobile est "un vrai sujet de mécontentement".

La fracture numérique entre les territoires ruraux et les grandes agglomérations est bien réelle. "Il existe encore des zones blanches non desservies par un ou plusieurs opérateurs", souligne le député mayennais.

C’est la raison pour laquelle il a pris ce dossier à bras le corps et a rencontré les trois opérateurs de téléphonie mobile que sont Orange, Free et Bouygues.

Yannick FAVENNEC leur a proposé une rencontre sur le terrain, probablement sous le forme d'un forum débat avec les acteurs locaux. "Je crois qu'il est très important que ces opérateurs de téléphonie entendent ce que les gens ont à leur dire, et qu'ils expliquent, également, leurs propres problématiques qui sont souvent d'ordre économique et financier, même si je considère que les territoires ruraux ne doivent pas en faire les frais".

Cette rencontre devrait avoir lieu avant les vacances d'été dans une commune de la circonscription.


Les infrastructures routières

C'est le fil rouge du mandat de Yannick FAVENNEC qui considère que "la réalisation d'infrastructures routières de qualité est la condition du développement économique, de l'attractivité et du désenclavement de notre territoire".

Aussi surveille-t-il "comme le lait sur le feu" l'avancement des travaux de la déviation de Mayenne, pour laquelle il a beaucoup travaillé afin d’obtenir l'engagement de financement des 50 % de l'Etat.

Les délais fixés pour une mise en service de la totalité du tronçon, dans un peu plus de deux ans, sont pour le moment respectés.

Parallèlement, le député mayennais est totalement mobilisé sur la réalisation d'un autre contournement très important - cette fois pour le nord-ouest de notre circonscription - la déviation sud d'Ernée.

"J'ai bon espoir que les engagements pris par l'Etat, quant à la priorité de cette réalisation, soient respectés dans le cadre du projet de modernisation et de sécurisation de la Nationale 12."

mercredi 16 avril 2014

Elections municipales à Mayenne : Yannick FAVENNEC préfère se concentrer sur les Mayennais et l'avenir du débat démocratique


Le député UDI de la Mayenne a tenu un point presse, lundi 14 avril afin de faire le bilan de l'élection municipale à Mayenne et d'aborder les dossiers structurants pour la circonscription sur lesquels il travaille actuellement (à lire le 17 avril 2014).

Sans retenue, Yannick FAVENNEC a d'abord avoué avoir "très mal vécu la séquence des élections municipales à Mayenne, d'un point de vue démocratique.

Proposer une alternative à la liste du maire sortant n'était pas une question de parti politique, de droite ou de gauche, mais de volonté d'engagement citoyen pour la ville de Mayenne."

Le député mayennais est alors revenu un instant sur la candidature du jeune Sébastien Prod'homme. "Quand il m'a fait part de sa volonté d'y aller, je n'ai pu que l'encourager car il incarnait, notamment, le renouvellement. Il a fait preuve de beaucoup de courage. Il s'est investi corps et âmes pour rédiger son programme et constituer une liste à son image, une équipe en phase avec ses ambitions pour Mayenne.  Il n'a pas réussi à aller au bout de son projet et je le regrette profondément".

Alors que la nouvelle équipe municipale est en place, Yannick FAVENNEC s'inquiète de "l'absence débat démocratique et contradictoire au sein du conseil municipal. Cela peut s'avérer être un sérieux handicap pour le développement de notre ville.

Conscient des critiques de certains anciens élus d'opposition frustrés de ne pouvoir constituer eux-mêmes une liste et de ne pouvoir assouvir leurs ambitions personnelles, le député préfère se détourner de ces mesquineries et se concentrer sur les Mayennais.

"J'espère que, pour l'avenir, chacun prendra conscience du rôle qu'il a à jouer, dans un esprit constructif et serein, parce que l'on ne doit pas tout attendre des partis politiques.

On ne peut pas, d'un côté, dénoncer le cumul des mandats et de l'autre, demander aux politiques de cumuler les fonctions parce que les gens ne veulent pas s'engager et prendre des responsabilités citoyennes".

Confiant pour l'avenir, Yannick FAVENNEC souhaite que "les citoyens qui ont des attentes légitimes, des critiques parfois assez vives et des propositions souvent très intéressantes n'hésitent plus à s'engager dans la vie municipale".


Découvrez demain la suite du point presse de votre député.




mardi 15 avril 2014

Yannick FAVENNEC, un parlementaire très présent sur le terrain

Le député UDI de la Mayenne continue de participer aux assemblées générales des associations départementales de la Mayenne. Ainsi, il s’est rendu, ces derniers jours, à celles de la Banque alimentaire de la Mayenne à Laval, de la fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles (FDSEA) à Craon, de l’association de soutien au Burkina-Faso (ASBF) à Ernée, des chasses privées à Montflours, de l’association de défense des conjoints survivants (ADCS) à Laval, de la fédération départementale de la pêche à Méral et de l’union départementale des donneurs de sang bénévoles à Changé.

Yannick FAVENNEC à également remis les trophées aux participants de la course à pied des "foulées gorronnaises" à Gorron, assisté à la soirée de l’élection de Miss Juvigné organisée par le comité des fêtes de Juvigné, félicité les organisateurs de la journée nationale de sensibilisation aux maladies cardio-vasculaires à Andouillé, applaudi le très beau spectacle de la rétrospective de la fête des fleurs à Ernée, et visité le salon de Laval virtual à Laval. 

Juvigné : Yannick FAVENNEC a participé à l'élection de la "Reine des fleurs".
Le député mayennais était également présent à linspection de la communauté de brigades de gendarmerie à Mayenne, à la prise de fonction des nouveaux propriétaires du restaurant "Le relais Saint-Médard" à Champéon et à la soirée du Burkina-Faso qui se déroulait à Mayenne.



Champéon : Yannick FAVENNEC inaugure le restaurant "le relais Saint-Médard" aux côtés des propriétaires, monsieur et madame SOUEF et du maire, Christian SABRAN.

lundi 14 avril 2014

Suppressions de classes à Port-Brillet, Saint-Pierre-la-Cour et au Bourgneuf-la-Forêt : Yannick FAVENNEC soutient les parents d'élèves et les élus locaux

Le député UDI de la Mayenne vient d'adresser un courrier à la directrice départementale de l'Académie et au nouveau ministre de l'Éducation nationale, Benoît HAMON (photo), pour attirer leur attention sur « les conséquences de l'éventuelle suppression de classes dans les écoles de ces trois communes du canton de Loiron ».

Yannick FAVENNEC considère ces annonces comme « inquiétantes pour les familles. Elles représentent un mauvais  signal pour l'attractivité de ces communes rurales et sont un mauvais coup porté au dynamisme de ce canton. 

De plus, ces suppressions annoncées sont en totale contradiction avec les annonces faites par le gouvernement au sujet d'une « refondation de l'école » concernant, notamment, la scolarisation des enfants de moins de trois ans ».


C'est pourquoi le député mayennais a demandé « une nouvelle étude de la situation de ces écoles en tenant compte, en particulier, des enfants susceptibles d'être inscrits d'ici la prochaine rentrée scolaire de septembre ». 

samedi 12 avril 2014

Relance des emplois à domicile : Pour Yannick FAVENNEC l'électrochoc des élections municipales n'a pas eu lieu

« Les récentes statistiques de l'Acoss (la fédération des Urssaf) montrent une baisse historique et dramatique de l’emploi à domicile.

L'activité des assistantes maternelles est elle aussi frappée puisque, pour la première fois depuis 2004, elle diminue de façon inquiétante.

Les causes de cet effondrement sont clairement identifiées par de nombreux experts.

Au-delà de la crise qui touche le pouvoir d'achat des ménages, les récents arbitrages législatifs de l’actuel gouvernement et de sa majorité parlementaire de gauche ont particulièrement entamé les finances des familles.

De nombreuses mesures pénalisantes et inadaptées ont mis à mal un secteur d’activité porteur d’emplois et de justice sociale.

Pourtant, lors de son discours de politique générale, le nouveau Premier ministre n’a pas annoncé de plan de soutien et de développement à ce secteur d’activité.

Preuve, s’il en est, que l’exécutif n’a pas entendu le message des Français donné à l’occasion des dernières élections municipales. »

Yannick FAVENNEC.

jeudi 10 avril 2014

Pour Yannick FAVENNEC, cette semaine politique aura été frappée du sceau de la tristesse

"Après le retrait de la vie politique de Jean-Louis BORLOO, président de l'UDI, c'est avec beaucoup d'émotion que j'ai appris le décès de Dominique BAUDIS qui fut un remarquable maire centriste de Toulouse pendant dix-huit ans.

Son engagement dans la vie publique a été consacré à la défense des valeurs humanistes du centre droit et à l'intérêt général. 

Tout au long des missions qui ont été les siennes, jusqu'à la dernière en tant que Défenseur des droits, Dominique BAUDIS a été exemplaire et dévoué.

Homme de coeur et de convictions, il s'est toujours montré attentif aux dossiers qui lui étaient soumis et combatif pour les faire aboutir.

Face aux épreuves de la vie publique, il a su faire preuve d'un immense courage et d'une particulière honnêteté.

Il aura marqué les centristes - de l'UDF comme de l'UDI - et l'ensemble des Français."


Yannick FAVENNEC
Vice-président national de l'UDI
Député de la Mayenne

mardi 8 avril 2014

Discours de politique générale du Premier ministre : Yannick FAVENNEC espérait un véritable changement de cap

Alors que le nouveau Premier ministre, Manuel VALLS, vient de prononcer son discours de politique générale, Yannick FAVENNEC note que « le gouvernement ne semble pas avoir pris la mesure du scrutin des municipales et du changement de cap attendu par les Français ».

Le député UDI de la Mayenne regrette que « le chef du gouvernement n’ait pas, notamment, abordé la question des territoires ruraux, qu’il n’ait pas annoncé vouloir revenir sur la hausse de la TVA dans le bâtiment, qu’il ne se soit pas engagé sur un véritable plan pour protéger le secteur des services à la personne, ni prononcé en faveur d’une relance massive de l’apprentissage pour la jeunesse ». 

Quant à la refonte du millefeuille territorial, Yannick FAVENNEC souhaite que la méthode « VALLS » repose sur « une réelle concertation des élus locaux.

La suppression annoncée des conseils départementaux à l'horizon 2021 ; la suppression de la moitié des régions d’ici 2017, et la mise en place d’une nouvelle carte intercommunale d’ici à 2018 supposent, avant tout, de l’écoute, du dialogue ainsi qu’un véritable respect des territoires et de leurs acteurs ».


lundi 7 avril 2014

Yannick FAVENNEC très ému du retrait de la vie politique de Jean-Louis BORLOO


"C’est avec beaucoup d’émotion que j’ai appris le retrait de la vie politique de mon ami Jean-Louis BORLOO.

J'ai immédiatement pour lui une pensée extrêmement affectueuse et, du fond du cœur, je lui souhaite un prompt rétablissement.

J'ai pu à maintes reprises mesurer son charisme et sa popularité. J'ai eu, en effet, le grand honneur de l'accueillir dans ma circonscription, lors de ma rentrée politique, en septembre dernier, dans le petit village de la Baroche-Gondouin. 

Jean-Louis BORLOO invité de Yannick FAVENNEC à La Baroche-Gondouin en septembre 2013.
Jean-Louis a eu le talent et l'audace de réussir ce que seul Valéry Giscard d'Estaing avait réussi il y a quarante ans : réunir et fédérer les forces vives du Centre.

Je lui dois mon adhésion et mes responsabilités à l'UDI parce qu'il a su rassembler dans une même structure les différentes chapelles du Centre et du Centre-droit, véritable tour de force !  Un projet ambitieux qui a prouvé toute son utilité à la vie politique française, comme l'ont illustré les dernières élections municipales. L'UDI est ainsi devenue le premier parti des territoires.

Je forme le vœu que l'œuvre de Jean-Louis BORLOO se poursuive dans le même esprit d'unité, avec la même volonté d'opposition constructive, et je garde l’espoir que son état de santé lui permettra, à l’issue de sa convalescence, de revenir sur le devant de la scène politique, car la France a besoin de lui."

mercredi 2 avril 2014

Remaniement ministériel : Yannick FAVENNEC pointe du doigt l'absence d'un vrai ministère de la ruralité

A la suite de la nomination du gouvernement de Manuel VALLS, Yannick FAVENNEC se demande "quel est le ministre qui va s'occuper des territoires ruraux ?

Il y a un ministère de la Ville confié à Najat VALLAUD BELKACEM mais, une fois de plus, la ruralité est oubliée de ce gouvernement, à moins qu'elle ne soit remisée au rang de simple secrétariat d'État la semaine prochaine, ironise le député mayennais.

La ruralité a besoin d'une politique offensive et ambitieuse de développement qui mérite, au même titre que la ville, un grand ministère du Développement rural.

Le résultat des municipales a pourtant clairement traduit l'exaspération des habitants de ces territoires, leur sentiment de relégation dans les politiques publiques et leurs attentes au travers de leur forte participation à ce scrutin".


Pour le député UDI de la Mayenne, "Il y a urgence à croire au potentiel du monde rural, à engager des actions concrètes et efficaces dans le domaine de l'aménagement de nos territoires, à mettre en place une meilleure répartition des investissements entre les territoires et à veiller à un véritable équilibre entre les métropoles et les territoires ruraux."