mercredi 31 octobre 2012

Union pour tous : Yannick FAVENNEC votera contre


"Le projet d’accorder au couple homosexuel  le droit de se marier, n’est pas la priorité  des Français, ni la nécessité du moment, a déclaré le député de la Mayenne, ce matin, dans la presse.

Il est plus urgent de se mobiliser pour la compétitivité de nos entreprises, la baisse du chômage et l’amélioration  globale de  la situation économique de notre pays, plutôt que de s'engager, de façon précipitée, sur ce projet gouvernemental qui risque de diviser les Français quand l’heure est au rassemblement."

Si ce projet de loi est soumis au vote de l’Assemblée nationale, Yannick FAVENNEC reconnaît qu'il votera contre. Et d’expliquer : "Initialement, le législateur a conçu le mariage comme une union entre un homme et une femme avec comme base historique et universelle la fondation d’une famille. En ce sens, il représente une institution essentielle à l’organisation sociale de notre société.

Pour autant, il existe dans notre droit français, des vies communes homosexuelles en concubinage ou en Pacs. Notons d’ailleurs que le Pacs a été utilisé à 95 %, non par des concubins homosexuels, mais hétérosexuels

Mais, il ne faut pas se voiler la face, poursuit le député mayennais, derrière ce projet de loi, c’est tout le droit de la famille qui est menacé dans sa conception actuelle avec, notamment, la question ô combien délicate de l'adoption ou de la procréation médicalement assistée.

C’est pourquoi, ce dossier, qui ne se résume pas au mariage entre personnes du même sexe, ne peut pas être traité dans la précipitation et à la légère.

Il est donc indispensable d’associer l’ensemble des Français à une véritable concertation

Aussi, un large débat, respectueux de chacun, permettrait d’avancer sur ce projet qui, s’il était adopté, changerait, de façon radicale et fondamentale, l’institution du mariage et la conception de la famille dans notre société".

Rendez-vous :

Dans la tradition des débats que Yannick FAVENNEC propose aux Mayennais, sur des sujets de société importants, le député mayennais organise, le 6 décembre prochain, à Ernée, un forum-débat départemental, sur le thème du Mariage entre personnes du même sexe. A ses côtés, un plateau d’invités (parlementaires, maires,  juristes, représentants de l’Eglise…) viendra nourrir les échanges avec la salle.

mardi 30 octobre 2012

Dernière fête communale de l'année pour Yannick FAVENNEC

Vendredi 26 octobre, le député de la Mayenne a participé à l'inauguration de la station d'épuration de la commune de Brecé, aux côtés, notamment, du maire, Robert GOUSSIN, et du sous-préfet de Mayenne, Jacques LAUVERGNAT.

Yannick FAVENNEC, député, participe à l'inauguration de la station d'épuration de Brecé (Mayenne).

Samedi 27 octobre, Yannick FAVENNEC s'est rendu à Oisseau pour découvrir la nouvelle exposition de l'association Art-Bo. De nombreux artistes du Bocage mayennais participent à ce Salon d'automne qui prendra fin le 2 novembre.

Yannick FAVENNEC, député, visite le Salon d'automne de l'association Art-Bo, Oisseau.

Yannick FAVENNEC, député, manifeste son admiration pour le travail des bénévoles de l'association Art-Bo, et le talent des artistes du Bocage mayennais.

Le soir, le député mayennais était à Saint-Georges-Buttavent pour le dîner-spectacle du comité d'animation de la commune. Cette soirée a été marquée par l'engagement des bénévoles qui ont, notamment, créé et joué le spectacle, La télé-commande.

Dimanche 28 octobre,

Yannick FAVENNEC, député, à l'inauguration de la 18ème édition d'Euro-Mayenne.

Le salon Euro-Mayenne est toujours un rendez-vous incontournable pour le député Yannick FAVENNEC.

C'est avec le traditionnel rendez-vous d'Euro-Mayenne (18ème édition), placé sous le thème du rock-n'roll, que Yannick FAVENNEC a commencé sa journée, avant de rejoindre Moulay, et son maire Frédéric BORDELET, pour la dernière fête communale de l'année : La Fête des marrons.

Il a notamment pu participer à une action en faveur du Téléthon.  La commune de Moulay est,en effet, mobilisée pour cette 26ème édition qui aura lieu les 7 et 8 décembre 2012.

Yannick FAVENNEC, député, participe à une première action en faveur du Téléthon, à Moulay.

La Fête des marrons de Moulay, dernière fête communale de l'année pour Yannick FAVENNEC, est toujours un moment très convivial passé avec les bénévoles et le maire, Frédéric BORDELET.

lundi 29 octobre 2012

Yannick Favennec interpelle le ministre des Affaires sociales et de la Santé sur la situation des mutuelles étudiantes



Suite à l’enquête de satisfaction, menée par l’UFC-Que Choisir auprès d’un millier d’étudiants, Yannick Favennec vient d’interpeller le ministre des Affaires sociales et de la Santé sur la situation des mutuelles étudiantes.

« Il ressort de cette enquête que moins de la moitié des étudiants interrogés savent que le remboursement est le même quelle que soit la mutuelle choisie, ce qui trahit un problème de transparence de l’information. 

En outre, près de quatre nouveaux étudiants sur dix pensent que les complémentaires santé proposées sont obligatoires. Le démarchage intensif pratiqué par les mutuelles étudiantes dans les facultés est pour beaucoup dans cette désinformation. » indique le député mayennais.

« Le service rendu pose également problème : un tiers des nouveaux inscrits en faculté attend plus de trois mois sa carte Vitale et ne peut donc, dans l’intervalle, bénéficier du tiers payant ; à la LMDE (la principale mutuelle étudiante), seuls 45 % des appels sont traités, alors que l’assurance maladie traite 88 % des appels reçus.

Enfin, les mutuelles étudiantes ont dépensé 93 millions d’euros en frais de gestion en 2011 –réglés par la Sécurité sociale- pour remplir leur mission de sécurité sociale étudiante, ce qui représente 14 % du montant des prestations versées, soit trois fois plus que l’assurance maladie ». ajoute Yannick Favennec.

Aussi le député mayennais a demandé au ministre s’il entendait "réformer ce système défavorable aux étudiants et coûteux pour la collectivité", en sachant que la réintégration de ces missions dans le giron de la Sécurité sociale permettrait l’économie de 90 millions d’euros par an.

samedi 27 octobre 2012

RN 12 : Yannick FAVENNEC prêt à une mobilisation sans faille

Thierry BENOIT, député de Fougères, Yannick FAVENNEC, député de la Mayenne, Michel DESROZIERS, président de l'association Alençon-Mayenne-Fougères-Dol , et Gérard LEMONNIER, maire d'Ernée.

"La continuité de l'Etat, ce n'est pas une vue de l'esprit". C'est ainsi que Yannick FAVENNEC a ouvert la conférence de presse qu'il a organisée, à Ernée, vendredi 26 octobre, en fin de journée, au sujet du dossier de la Route nationale 12.

Entouré de Thierry BENOIT, député d'Ille-et-Vilaine, de Gérard LEMONNIER, maire d'Ernée, et de Michel DESROZIERS, président de l'association Alençon-Mayenne-Fougères-Dol, le député de la Mayenne a fait part de sa colère à la suite de l'audition par la commission du Développement durable, à l'Assemblée nationale, du ministre des Transports, Frédéric CUVILLIER.

A la question de Yannick FAVENNEC, sur le respect des priorités d'aménagement de la RN 12 définies par son prédécesseur, Thierry MARIANI ; à savoir la réalisation des contournements de Saint-Denis-sur-Sarthon et d'Ernée, le ministre socialiste s'est contenté de la réponse suivante : "les engagements de mon prédécesseur n'engagent que lui-même".

Pour Yannick FAVENNEC, cette réponse est "inadmissible et scandaleuse de la part d'un ministre de la République. Les territoires ruraux ne doivent pas être les victimes des vicissitudes de la vie politique nationale, ni les laisser-pour-compte d'économies budgétaires, certes nécessaires, mais mal ciblées par les socialistes". Et de rappeler que "les précédents gouvernements de la majorité parlementaire - auxquels le député mayennais appartenait lors des deux précédentes législatures - ont parfaitement respecté leurs promesses : la première tranche de la déviation de Mayenne a été financée et réalisée, et la deuxième est en chantier, avec une participation financière de l'Etat assurée.

De plus, le gouvernement de François FILLON a financé l'étude de sécurisation et de modernisation de la RN 12, comme s'y était engagé Dominique BUSSEREAU, alors ministre des Transports, lorsqu'il était venu inaugurer la première tranche du contournement de Mayenne."

C'est pourquoi, pour les trois élus et le président de l'association, "l'heure est à la mobilisation sous toutes ses formes", comme cela été le cas, il y a  cinq ans, lorsqu'il existait un projet de départementalisation de la RN 12 entre Alençon et Fougères.

Pour Thierry BENOIT et Yannick FAVENNEC, "la route nationale 12 est une priorité absolue pour assurer le désenclavement, l'attractivité et le développement économique du Pays de Fougères et du Nord de la Mayenne".

Aussi, a ajouté, le député mayennais, "le ministre des Transports n'a pas fini d'entendre parler de nous! Je souhaite d'ailleurs que tous les élus concernés par l'avenir de la 12, quelle que soit leur appartenance politique, nous rejoignent".

Yannick FAVENNEC a tenu à rappeler que lorsqu'il était député de la majorité, il n'a pas hésité "à aller manifester, sur ce dossier, pour convaincre les gouvernements de l'époque, aux côtés d'élus de gauche". Et de conclure : "J'espère que la réciproque se vérifiera, maintenant que la gauche est au gouvernement".

vendredi 26 octobre 2012

Route nationale 12 : le ministre des Transports provoque la colère de Yannick Favennec

Janvier 2011 : Thierry Mariani s'était engagé sur la RN 12
Lors de l'audition, le 24 octobre dernier, du ministre des Transports par la Commission du développement durable à l'Assemblée nationale, Yannick Favennec a interrogé Frédéric Cuvillier sur ses intentions concernant le dossier de la route nationale 12, et en particulier sur les priorités qui avaient été définies par le précédent Gouvernement : les contournements de Saint-Denis-sur-Sarthon et d'Ernée.

Dans son intervention, le député mayennais a rappelé que " la route nationale 12 est un axe historique reliant Paris à la Bretagne par les villes d'Alençon, Mayenne, Ernée et Fougères et revêt pour le réseau de villes moyennes et pour le territoire du Nord de la Mayenne un intérêt majeur en termes de développement économique, d'attractivité et de désenclavement".

"Le ministre s'est montré extrêmement vague dans sa réponse reconnaissant la difficulté de la traversée de Saint-Denis-sur-Sarthon, mais refusant de reprendre à son compte les engagements de son prédécesseur, Thierry Mariani" indique Yannick Favennec.

"C'est pourquoi avec Thierry Benoit, député d'Ille-et-Vilaine, Gérard Lemonnier, maire d'Ernée, et Michel Desrozier, président de l'association Alençon, Mayenne, Dol, Fougères, j'ai décidé  de taper du point sur la table et nous exprimerons nos inquiétudes et notre mécontentement, dès le 26 octobre.

Voir la vidéo de l'intervention de Yannick Favennec lors de l'audition du ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, en commission Développement durable à l'Assemblée nationale, le mercredi 24 octobre 2012.

video

jeudi 25 octobre 2012

Billet d’humeur de Yannick Favennec : "Le Gouvernement doit se ressaisir d’urgence !"



Alors que le premier ministre vient d’annoncer l’annulation de la loi logement par le Conseil constitutionnel, sans que ce dernier n’ait d’ailleurs officiellement statué (une première sous la Vème République), le Sénat vient de déclarer, à son tour, irrecevable la proposition de loi sur l’énergie.
L’impréparation et la légèreté du Gouvernement sur des sujets essentiels pour les Français, est aujourd’hui patente. Les socialistes ont pourtant eu 10 ans pour se préparer à gouverner !!!
Dans les premiers jours du Gouvernement Ayrault, on pouvait imaginer ces couacs, comme des réglages nécessaires. Tout en affichant une volonté d’opposant vigilant, rigoureux, mais constructif, l’opposition parlementaire a régulièrement dénoncé la méthode du Gouvernement et son mépris du travail des députés à l’Assemblée nationale  (amendements présentés au dernier moment en séance, accélération du calendrier des travaux…).
Aujourd’hui, force est de constater que le Président de la République et le Premier ministre pris de panique l’été dernier, ont convoqué une session extraordinaire au mois de septembre pour débattre et voter 3 textes de loi, dont 2 sont déjà « morts » : la loi logement rejetée par le Conseil constitutionnel et le texte sur l’énergie déclaré irrecevable au Sénat.
Il est temps que l’exécutif se ressaisisse ! Le temps de la dénonciation de l’héritage où les coups de « Com » consistant à cocher les engagements de François Hollande en proposant au Parlement des textes mal préparés, doit être révolu. Il est urgent que le Gouvernement prenne en compte la crise réelle du logement et la précarité énergétique en proposant deux nouveaux textes cohérents. Monsieur Ayrault ne peut plus être dans le simple constat de la crise, mais il doit offrir de vraies solutions aux millions de Français à la recherche d’un emploi, aux milliers d’entreprises qui souhaitent produire sereinement dans un pays qui ne rejette pas ses entrepreneurs.
Gouverner, c’est agir au-delà des dogmes et dans l’intérêt général.
Yannick Favennec.

mercredi 24 octobre 2012

Ligne THT : Yannick Favennec demande des comptes à la ministre de l’écologie



Le député de la Mayenne, Yannick Favennec, a interpellé lors de la dernière réunion de la commission du développement durable à l’Assemblée nationale, ce mercredi 25 octobre, la ministre de l’écologie Delphine Batho, sur les modalités d’indemnisation des riverains de la ligne à très haute tension Cotentin/Maine.
« Aujourd’hui, ces gens se sentent seuls et sont inquiets. Ils ne sont ni agriculteurs, ni élus locaux et ne bénéficient donc pas des dispositifs dédiés au monde agricole ou à celui des collectivités locales impactées », a indiqué le député mayennais.
« Ils demandent la même considération et la même prise en compte des conséquences de la construction de cette ligne que celle légitimement réservée aux agriculteurs et aux communes concernées.
Je tiens à vous dire Madame la Ministre que RTE fait preuve de la plus grande opacité sur le sujet, suscitant colère, fantasmes et frustrations chez les riverains qui n’ont aucune référence sur le montant de cette indemnisation, ni sur le cahier des charges retenu pour déterminer ce montant. »
C’est pourquoi, Yannick Favennec a demandé à la ministre de lui communiquer le montant global de l’indemnisation destinée aux riverains de la future ligne THT,  les critères d’attribution de ce montant et le calendrier retenu pour son versement aux personnes concernées.
Dans sa réponse, Delphine Batho a indiqué qu’elle demanderait des précisions à RTE, réponse que Yannick Favennec a jugé « légère pour une ministre et décevante pour les riverains ».

Voir la vidéo de l'intervention de Yannick Favennec en commission Développement durable, à l'Assemblée nationale, ce mercredi 24 octobre 2012.

video

mardi 23 octobre 2012

Encore un week-end de terrain pour Yannick Favennec

Après avoir assisté à l'Assemblée générale de l'association des maires de la Mayenne une grande partie de la journée de samedi à Chateau-Gontier, le député du Nord-Mayenne a participé à la soirée du comité des fêtes de la Chapelle-au-Riboul, à l'occasion de la relance de ce comité par une formidable équipe de bénévoles présidée par Monsieur Jean-Luc Cordon.
La Chapelle-au-Riboul : Soirée du comité des fêtes
Dimanche, Yannick Favennec est allé admirer la magnifique collection d'oiseaux multicolores présentée dans le cadre de l'exposition-bourse aux oiseaux, organisée par l'association ornithologique azéenne 53, à Lassay-les-Châteaux.
Lassay-les-Châteaux : Exposition-bourse aux oiseaux
Le député mayennais a ensuite rejoint la commune de Saint-Pierre-la-Cour, afin de saluer les organisateurs de l'exposition Agri miniature 53 qui se tenait à la salle polyvalente.
Saint-Pierre-la-Cour : Exposition Agri miniature 53

Luc CHATEL à Mayenne, le lundi 12 novembre



A l’invitation de Yannick Favennec et de Samia Soultani-Vigneron, Luc Chatel, ancien Ministre de l’Éducation nationale et député-maire de Chaumont (Haute-Marne), sera en Mayenne le lundi 12 novembre prochain, afin de faire le point, 6 mois après l’élection présidentielle, sur la situation économique et politique de notre Pays.
Cette réunion aura lieu à Mayenne à 20h30 (salle des Châteliers).
Luc Chatel en profitera pour présenter la motion « Pour une France moderne et humaniste » qu’il défendra, le 18 novembre prochain, aux côtés de Jean-Pierre RAFFARIN, dans le cadre du congrès national de l’U.M.P, et de son soutien à Jean-François COPÉ.