jeudi 21 février 2013

Carte du combattant : Yannick Favennec fustige le gouvernement



Yannick FAVENNEC, député UDI, regrette que la majorité et le Gouvernement aient utilisé tous les éléments de procédure parlementaire possibles, afin de rejeter la proposition de loi, portée par l'opposition UDI-UMP, relative à la carte du combattant. Ce texte, examiné ce jeudi 21 février, visait à élargir les conditions d'attribution de la carte du combattant aux personnes ayant servi en Algérie après le cessez le feu officiel du 19 mars 1962.
Les députés socialistes ont en effet adopté une motion de rejet préalable, une première depuis 2008, et ce, dans le but de couper court au débat à l'Assemblée nationale, pourtant très attendu par le monde combattant.
Le député mayennais qui est intervenu dans la discussion de ce texte, a rappelé que cette mesure « n’était que justice à l’égard de ceux qui étaient sur place et qui ont continué de servir la France, en Algérie, jusqu’en 1964. 80 000 militaires de l’Armée française étaient dans cette situation. 
Alors que le Gouvernement vient d'annoncer l'abrogation scandaleuse du jour de carence pour les fonctionnaires, pour un coût de 60 millions d'euros au budget de l'Etat, il est inacceptable qu'il refuse d'entendre les anciens combattants, qui ont versé leur sang et leurs larmes pour défendre la France.» insiste Yannick Favennec, qui rappelle que « si cette mesure avait été votée, elle n’aurait représenté que 0,20% du budget des Anciens combattants, soit 5,5 millions d’euros. » 
Vidéo de l'intervention de Yannick Favennec, 
 en séance publique.
video