mercredi 9 décembre 2015

Pour Yannick FAVENNEC, «la cassure territoriale s’ajoute à la fracture sociale»

Dans une question au gouvernement posée mardi après-midi, le député UDI de la Mayenne a interpellé le Premier ministre sur « la crise agricole qui n’est pas terminée ».

Pour le député mayennais, «la crise de l’élevage n’est finalement que le reflet d’une France qui ne parvient plus à se redresser, d’une France marquée par la perte de compétitivité et le chômage, d’une France qui s’enlise dans une précarité sans précédent, d’une France qui n’a plus confiance. 

C’est la France des territoires oubliés de la République, la France périphérique de cette France d’à côté»,  a notamment indiqué Yannick FAVENNEC. 

«A la fracture sociale s’ajoute désormais la cassure territoriale. Comment pouvons-nous demander à nos agriculteurs de se lever tous les matins pour aller travailler, alors même que les coûts de production sont toujours plus importants ? Que comptez-vous faire pour que nos agriculteurs vivent enfin dignement de leur travail et quand allez-vous prendre conscience que la France est victime d’un développement à deux vitesses intolérables et inacceptables ? ».
 
Question au Gouvernement - Mardi 8 décembre 2015
 - Situation du monde agricole -

Vidéo de l'intervention de Yannick FAVENNEC

video