mardi 19 novembre 2013

Maisons de naissance : le rapport présenté par Yannick FAVENNEC adopté à l’unanimité



C’est en fin de journée, mardi 19 novembre, que Yannick FAVENNEC a présenté devant la commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale, le rapport de la proposition de loi relative à l’expérimentation des maisons de naissance, adoptée en 1ère lecture au Sénat, le 13 juin dernier.

Dans son rapport, le député mayennais a notamment rappelé qu’une maison de naissance « est une structure gérée par des sages-femmes où celles-ci prennent en charge le suivi de la grossesse, l’accouchement et les suites de couches des femmes qui ont une grossesse et un accouchement physiologiques, c'est-à-dire ne présentant a priori aucun risque ».

Yannick FAVENNEC a également indiqué que « l’objectif est de mettre en œuvre un suivi individuel, personnalisé et global qui permette d’instaurer une relation de confiance entre la sage-femme et les futurs parents afin de réaliser un « projet de naissance » qui, en général, s’articule autour d’une demande de moindre médicalisation de l’accouchement mais d’un accompagnement humain plus important».




Dans son rapport le député explique aussi que « le transfert vers une prise en charge hospitalière et vers un plateau technique reste possible à tout moment, que ce soit pendant la grossesse ou pendant l’accouchement, en fonction des souhaits des futurs parents, mais également de l’état de santé de la mère et du bébé ».

Pour Yannick FAVENNEC « l’objet de la présente proposition de loi est donc de permettre une prise en charge complète de la grossesse, de l’accouchement et des suites de couches en maison de naissance, au travers d’une expérimentation qui prévoit des conditions strictes d’autorisation de ces structures et de réalisation des accouchements ».

La proposition de loi, ainsi que le rapport ont été adoptés à l’unanimité de la commission des Affaires sociales, ce qui a permis à Yannick FAVENNEC de souligner « l’importance de ce rare moment de consensus de tous les groupes politiques sur ce sujet et s’est réjoui que, dès son adoption en séance, le 28 novembre prochain, les expérimentations pourront démarrer rapidement et constitueront un signal très positif pour les couples et les mamans qui y aspirent, ainsi que pour les sages-femmes ».

Vous pourrez prendre connaissance de la présentation du rapport de Yannick FAVENNEC devant la commission des Affaires sociales, en visionnant la vidéo ci-dessous.

video


Le rapport pourra être consulté dès sa mise en ligne sur le site de l’Assemblée nationale.